8 bis chemin des Monts de Bregille du Haut 25000 BESANÇON - Tél. 03 81 61 70 37 - comite.comite-quartier-bregille@orange.fr - Secrétariat ouvert tous les matins de 9h à 13h00, du lundi au vendredi.

Activité Lecture

 

Animatrice : Mireille Morilhat

Pour l’année 2016-2017 le club lecture proposera :

  • Un retour sur quelques auteurs dont les livres sont parus au cours des 20 dernières années.
  • La rentrée littéraire 2016 avec des auteurs français et étrangers.

Et comme les autres années :

  • Les coups de coeur des participants au club.
  • Les nouveautés 2017.
Retour page activités
 

SELECTION DU CLUB LECTURE SAISON 2016 / 2017

AVRIL 2017


  • LE PAYS DES GRENOUILLES
  •  
  • Pina ROTA FO
  • Cambourakis 2017

Pina ROTA FO n’a écrit qu’un livre dans les années 50 publié en 1979, après la mort de son père. Elle raconte sa vie dans une famille de paysans de Sartirana, village au sud de Pavie dans la région de la Lomellina. C’est un récit remarquable qui décrit de manière précise et sensible la vie des paysans de la ferme de Chietamai grand quadrilatère où travaillent et vivent environ cent personnes qui se consacrent à la culture du riz. Chronique de la vie paysanne, le texte suit aussi l’Histoire de l’Italie du début du XXe siècle à 1952, histoire à laquelle n’échappent pas les paysans de cette ferme.
Ce récit est aussi un superbe hommage d’une grande tendresse à sa famille et à un père à l’esprit libre, travailleur acharné, esprit curieux, caustique, formidable raconteur d’histoires.
Pina ROTA FO est la mère de trois enfants dont Dario, prix Nobel de littérature en 1997.


  • LA FIN DE L'HISTOIRE
  •  
  • Luis SEPÚLVEDA
  • Métailié Noir 2017

L’histoire finira-t-elle un jour ? Belmonte, l’ancien sniper qui a participé à tous les combats révolutionnaires d’Amérique Latine vit retiré de toutes activités depuis vingt ans dans l’île de Chiloé au Chili auprès de Véronica ancienne victime du régime de Pinochet. Il pensait avoir trouvé amour et sérénité mais rien n’est jamais simple...
Dans un roman noir, proche du roman d’espionnage, Sepulveda entraîne le lecteur dans le Chili de Michèle Bachelet à la découverte des liens entre la dictature de Pinochet et le descendant de l’ataman des Cosaques du Don, Miguel Krassnof, ancien bourreau de la villa Grimaldi à Santagio, collaboration qui bien sûr n’a pas échappé aux services secrets russes.
Entre le Chili d’hier et celui de 2010 l’histoire n’en finit pas de laisser des traces...
On peut croire Sepúlveda : "La littérature raconte ce que l’histoire officielle dissimule".


  • GIBOULÉE DE SOLEIL
  •  
  • Lenka HORÑÁKOVÁ-CIVADE
  • Alma Éditeur 2016
  • Prix Renaudot des Lycéens 2016

Un premier roman dont le thème est l’ex-Tchécoslovaquie entre 1945 et 1989... Trois femmes, Magdalena, Libuse, Eva, toutes filles sans père, traversent l’histoire du pays sous le regard bienveillant et déterminé de Marie, mère, grand-mère, arrière-grand-mère. Elles habitent toutes trois successivement le même village et vivent les changements et les bouleversements politiques du pays de loin mais le destin de chacune en porte la marque.
C’est un beau roman à l’écriture claire à propos de femmes liées entre elles par un fort instinct de survie et d’envie de bonheur.


MARS 2017


  • PETIT PAYS
  •  
  • Gaël FAYE
  • Grasset 2016
  • Prix Goncourt des lycéens 2016

Le Burundi dans les années 90. L’enfance d’abord, les copains, la famille. Gaby grandit, vit dans l’instant, est heureux. Puis le monde autour de lui change : c’est le génocide au Rwanda tout proche dont est originaire sa mère. Bien sûr au Burundi aussi cohabitent Hutus et Tutsis. La violence, la mort gagnent du terrain...
C’est un formidable roman initiatique prenant, vrai où l’enfant découvre le monde cruel et assassin qui l’entoure et cherche à s’en protéger. Une réussite.


  • LA SONATE À BRIDGETOWER (Sonata mulattica)
  •  
  • Émmanuel DONGALA
  • Actes Sud 2017

En 1789, Georges Bridgetower, 9 ans, et son père arrivent d’Autriche à Paris. L’enfant musicien prodige et son père, originaire de la Barbade, cherchent à gagner argent et reconnaissance comme l’ont fait Leopold et Mozart. La Révolution les chasse, ils gagnent l’Angleterre, bien plus tard Georges part pour Vienne...
Le roman permet de découvrir le monde de la musique au XVIIIe siècle : il décrit le voyage nécessaire en Europe pour trouver auprès des aristocrates férus de musique, liens et relations qui permettent de gagner sa vie. Il montre aussi la relation ambiguë qui lie le père et l’enfant devenu une source de revenus pour la famille. Enfin il raconte comment et pourquoi la Sonate écrite par Beethoven pour son ami Georges est devenue "La Sonate à Kreutzer".
C’est un roman riche d’informations sur le monde des musiciens et les pratiques musicales de l’époque, facile à lire mais où le style de l’auteur a perdu de sa magie...
Du même auteur : "Le feu des origines" paru en 1987 et "Photo de groupe au bord du fleuve" paru en 2010.


  • ANTHRACITE
  •  
  • Cédric GRASS
  • Stock 2016

En 2014, Valden est chef d’orchestre à Donetsk, Émile, son copain d’enfance est mineur de fond. Tous deux sont nés et vivent dans la région du charbon, le Donbass, en Ukraine. Quand Kiev s’embrase et que l’incendie gagne Donetsk, les deux copains doivent fuir pour se protéger (Valden manque d’être écharpé pour avoir voulu faire jouer l’hymne Ukrainien à Donetsk, Émile est rançonné par les séparatistes). Et... ils veulent retrouver leurs fiancées égarées... Ils traversent leur pays coupé en deux par une frontière invisible entre l’ouest et l’est. Ils découvrent alors une Ukraine chaotique où se déchaînent milices, groupes para-militaires, où l’on rejoue la Grande Guerre. Leur voyage révèle une réalité sombre qui surgit de l’histoire passée du pays et qu’ils étaient loin d’avoir imaginé...
C’est un récit précis, vif, ironique, tragi-comique qui décrit les premiers mois d’une guerre qui se met inexorablement en place.
L’auteur dirigeait l’Alliance française de Donetsk jusqu’à la guerre.


FÉVRIER 2017


  • LE DERNIER LAPON
  •  
  • Olivier TRUC
  • Point 2012

Un roman policier en Laponie aujourd’hui entre Norvège, Finlande, Suède... La police des rennes veille sur les éleveurs et tente de gérer les multiples conflits dans la région entre peuples autochtones et habitants norvégiens, finlandais et suédois. Trafics aux passages des trois frontières, oppositions politiques, vol d’un très ancien tambour de chamane Sami, prospections minières, paysans roublards, chants Sami révélateurs... rien ne manque pour que ce récit soit prenant, éclairant aussi sur une région au climat particulièrement difficile. Ce récit fait vivre toute une région grâce à des personnages fouillés et complexes, il apporte aussi de nombreuses connaissances sur le peuple Sami dont Aslak, dernier détenteur de la vie autochtone.
Une réussite.


  • MILLE FEMMES BLANCHES
  •  
  • Jim FERGUS
  • Pocket 2000

1875-1876, les guerres indiennes sont bientôt terminées et les Indiens finissent d’intégrer les réserves de gré ou de force. May Dodd fait partie d’un convoi de femmes "blanches" échangées contre des chevaux indiens après un accord entre le chef indien Little Wolf et le président Grant... le but de l’opération est de mettre des enfants au monde pour faciliter l’intégration des indiens à la nouvelle civilisation qui leur est imposée...
May Dodd a tenu à jour un récit de cette aventure dans des carnets miraculeusement conservés et retrouvés par son arrière-arrière-petit-fils en 1926...
Un bon moment de lecture qui permet de découvrir la vie quotidienne et la culture d’une tribu cheyenne vouée elle aussi, femmes blanches ou pas, à la destruction.


  • L'OPTICIEN DE LAMPÉDUSA
  •  
  • Emma-Jane KIRBY
  • Équateur 2016

Journaliste, l’auteure enquête et rend compte dans ce récit du sauvetage de 47 migrants Erythréens sur 300, à 1 km des côtes de l’île de Lampédusa. Ce jour là l’opticien de la petite ville italienne et ses copains étaient partis en mer pour une ballade, une excursion. Le récit montre comment ces hommes ordinaires prennent conscience, suite à ce sauvetage, du drame récurrent des naufrages des bateaux de réfugiés et des conditions de leur "accueil" en Europe.
Un livre fort et documenté sur un des drames de notre époque.


JANVIER 2017


  • DES MULES ET DES HOMMES
  •  
  • Harrry CREWS
  • Première édition 1997
  • Gallimard 2009

Un récit sur l’enfance de l’auteur à Bacon County dans le sud de la Géorgie chez des paysans pauvres pendant les années de la Grande Dépression aux Etats Unis. Le regard de l’enfant est aigu et porte sur tout ce qu’il perçoit : le quotidien de la vie avec ses proches et les voisins immédiats, des noirs, le travail permanent et harassant de celui qu’il croit son père et dont il a très bien repéré les faiblesses et les liens avec le whisky... Les moments où il raconte comment le catalogue "Sears Roebuck", sorte de catalogue de la Redoute, lui permet de s’évader, de raconter des histoires sont particulièrement savoureux et émouvants. Les dialogues rendent compte au plus près d’une vie frustre, difficile, où chacun cependant fait ce qu’il peut pour aimer ou survivre.
Ce texte est un document précis, attachant, percutant sur une période "noire" de l’histoire des Etats-Unis, à découvrir.


  • DESCENTE À VALDEZ
  •  
  • Harry CREWS
  • Allia 2016

Un tout petit texte publié aux Etats Unis en 1975. Harry Crews, journaliste, se rend en Alaska pour écrire un reportage sur la construction du très controversé oléoduc trans-Alaska qui relie les champs pétrolifères du nord au terminal de Valdez. Valdez qu’il faut prononcer "Valdiiiz" pour que ça rime avec "disease" ("maladie"  en anglais) ! Sur fond de conflits, de résistance au projet, l’accueil n’est pas forcément enthousiaste, cependant la bière coule à flots, les langues se délient. Les situations sont souvent rocambolesques, les hommes déjantés, et l’auteur rend compte de sa virée en pays hostile de façon truculente.


  • LA RÉVOLTE DE MME MONTJEAN
  •  
  • Arlette FARGE
  • Albin Michel 2016

1774-1775 à Paris. Mme Montjean est en colère. Couturière, femme d’un artisan fabricant de modes, elle décide tout à coup de vivre comme une aristocrate. Elle refuse de travailler, se fait belle, se promène au Palais Royal, trouve des amis, mange et boit... Son mari, dépassé par les événements, écrit un journal retrouvé par l’historienne A. Farge dans les archives nationales sous le titre "Journal d’un mari trompé". Il y déverse des informations sur les comportements incompréhensibles de sa femme dans une écriture difficile à lire pour un non spécialiste. L’auteure a donc choisi d’en présenter des extraits, ainsi que les thèmes et de faire les liens entre l’histoire sociale du XVIIIe et la vie quotidienne d’un couple ordinaire en crise.
C’est un récit particulièrement réussi, surprenant, amusant aussi sur l’ambiance à Paris quelques années avant la Révolution...


  • SUR CETTE TERRE COMME AU CIEL
  •  
  • Davide ENIA
  • Albin Michel 2016

Palerme dans les années 80 à 90. Davidu, 9 ans, fait ses premiers essais dans une salle de boxe sous le regard de son oncle Umbertino :
"- Il est mûr
- C'est bien le fils de son père..."

Le premier chapitre annonce la matière du roman qui raconte l’apprentissage de Davidu et l’histoire de toute sa famille sur trois générations grâce à de nombreux retours en arrière. Toute une famille aimante, fantasque quelques fois, dans une ville où la Mafia occupe le terrain.
Un roman d’apprentissage au rythme vif, aux personnages attachants et plein de verve qui s’attache aux pas d’un enfant puis d’un ado sensible qui cherche sa voie. Un très agréable moment de lecture.


DÉCEMBRE 2016


  • 14 JUILLET
  •  
  • Éric VUILLARD
  • Actes Sud 2016

C’est le récit d’une journée dont nous avons tous entendu parler... mais le travail d’Éric Vuillard déplace le point de vue que nous connaissons : il raconte la journée de la prise de la Bastille en suivant au plus près les traces des plus concernés : les manifestants.
L’auteur restitue, grâce aux textes et aux archives de l’époque, l’importance de cette foule, les noms, les métiers, les faits, les destins anonymes de ceux qui ont échappé à l’Histoire. Son récit apporte un nouvel éclairage sur l’événement. Par exemple la mort de Flesselles, prévôt des marchands, celle du marquis de Launay, gouverneur de la Bastille sont connues, documentées, elles laissent l’impression que la violence est tout entière du côté des révoltés. Pourtant les faits, ce sont 98 morts dans la foule des "oubliés" auxquels Vuillard redonne toute leur importance.
"14 juillet" est un texte passionnant, bel exemple du pouvoir de la littérature quand elle s’empare de l’Histoire.
Du même auteur : "Congo" paru en 2012 et "Tristesse de la terre" paru en 2014.


  • HISTOIRE DU LION PERSONNE
  •  
  • Stéphane AUDEGUY
  • Seuil 2016

De la brousse du Sénégal à la Ménagerie de Versailles au XVIIIe siècle. Yacine, un enfant, quitte son village et l’école du Père Jean pour rejoindre Saint-Louis afin de poursuivre des études : il aime le grec et les mathématiques. En chemin il adopte un lionceau abandonné et perdu, il l’appelle Kena ou "Personne" en souvenir de l’ Odyssée.
Les voyages de Personne ne font que commencer... Il vit plusieurs années dans la cour et les appartements de Jean-Gabriel Pelletan, directeur de la Compagnie royale du Sénégal, personnage singulier, anti-esclavagiste. Puis Personne traverse les mers dans des conditions lamentables avec son ami Hercule, un petit chien devenu son ami. Les deux animaux sont sauvés par Dubois, un disciple de Buffon et conduits à la Ménagerie de Versailles, mais nous sommes à la veille de la Révolution...
C’est un "conte" » très plaisant et facile à lire, surprenant, d’une apparente naïveté. Le destin de ces deux animaux anodins est lié étroitement aux comportements des hommes de l’époque et quelle époque !


  • LE RETOUR DE JIM LAMAR
  •  
  • Lionel SALAÜN
  • Liana Lévi 2010
  • Auteur invité aux Petites Fugues 2016

Billy, 13 ans, vit à Stanford un petit village du Mississipi dans les années 80. A Stanford tout le monde se connaît, se méfie des uns, des autres, des étrangers venus de près ou de loin... Quand Jim Lamar, vétéran du Vietnam revient dans la ferme de ses parents décédés, Billy est le seul à savoir l’approcher, l’écouter... Il découvre avec cet homme meurtri un autre monde et des évènements tus : la guerre, le rejet des vaincus, puis l’amitié et enfin d’autres voies que celle à laquelle il était destiné par sa famille...
Un beau roman d’apprentissage dans un milieu taiseux, souvent hypocrite et mesquin que Billy apprend à mettre à distance, un texte vif aux personnages bien campés et qui maintient les surprises jusqu’à la fin du récit.


NOVEMBRE 2016


  • ÉCOUTEZ NOS DÉFAITES
  •  
  • Laurent GAUDÉ
  • Actes Sud 2016

Un roman qui mêle quatre récits de front. L’histoire contemporaine d’un agent secret français dont la dernière mission se profile au Moyen-Orient plongé dans le chaos. Lassé, il s’interroge sur ce qu’il a vécu, ce qu’il a fait, ce qui l’attend... Sa rencontre avec une archéologue passionnée qui cherche à sauver les trésors du passé menacés par la guerre dépasse largement la seule nuit qu’ils ont partagée.
Puis il y a les autres, ceux dont le nom a traversé les années et les siècles, tous hommes de guerre : Hannibal le carthaginois et sa lutte contre l’Empire romain ; le général Grant vainqueur des Sudistes pendant la guerre de Sécession, surnommé "le boucher" ; Hailé Sélassié, l’empereur d’Ethiopie chassé par les fascistes italiens, revenu avec les Anglais.
Le roman est une réflexion amère sur la guerre faite de victoires et forcément de défaites pour la condition humaine. Un livre exigeant, proche de la réflexion philosophique, parfaitement construit.


  • UN PAQUEBOT DANS LES ARBRES
  •  
  • Valentine GOBY
  • Actes Sud 2016

La Roche-Guyon, proche de Paris dans les années 50/60. C’est là que vivent Paulo et Odile, leurs trois enfants, Annie 16 ans, Mathilde 12 ans et Jacques le petit frère. Commerçants, ils tiennent le bar Le Balto où l’on boit, danse, chante. Le patron est le roi de l’harmonica, chaleureux, joyeux luron...
Quand la tuberculose frappe les parents une lente descente vers la pauvreté commence, accompagnée du rejet de la population du village. C’est Mathilde, le garçon manqué de la famille, qui va prendre en charge toutes les difficultés. A l’époque, la tuberculose fait des ravages, la vaccination systématique pas encore instituée, la population est peu instruite sur les traitements qui se mettent lentement en place, les sanatorium fleurissent.
Inspirée d’une histoire vraie, ce roman est le récit réussi sur "les tubards des années 60 en marge des Trente glorieuses, de la sécurité sociale et des antibiotiques."


  • JON, L'ISLANDAIS
  •  
  • Bruno d'HALLUIN
  • Gaïa 2016 - Poche 2012

Jon, 7 ans, est enlevé par les anglais sur les côtes d’Islande. Il servira de domestique à Bristol. Ce premier voyage, tragique, s’accompagne cependant de la découverte de la mer... Jon est un esprit curieux, ouvert, qui en grandissant se nourrit des récits des marins qui l’environnent et qu’il côtoie grâce à ses balades dans le port. Adolescent, il réussit à rejoindre l’Islande et rêve d’accomplir son serment : retrouver sa mère originaire du Groenland. Ses différents emplois en Islande lui permettent d’approfondir ses connaissances des bateaux et de la navigation et il poursuit sa découverte du monde de l’époque, ce qui le mènera jusqu’aux Açores : nous sommes au XVe siècle, le Portugal et l’Espagne sont à la conquête de nouvelles terres. La route vers l’ouest vient d’être ouverte par Colomb, les grands voyages se multiplient et la route du nord resurgit. Elle fut ouverte par les Vikings en l’an 1000 et oubliée en même temps que le Groenland. Pourquoi ?
Ce roman dresse un portrait attachant d’un être humble, singulier, bousculé par l’histoire de son pays et en même temps décrit les découvertes maritimes de l’époque en s’attachant à des pays encore dans l’ombre à cette période malgré leur emplacement stratégique. Un récit particulièrement intéressant aux péripéties vives et bien menées.


OCTOBRE 2016


  • ÉVA DORT
  •  
  • Francesca MELANDRI
  • Gallimard 2012 ; Folio

Un beau roman organisé en deux récits :
- Les 1397 km parcourus en train du nord au sud de l’Italie par Eva qui part pour revoir une dernière fois Vito. Il fut 30 ans avant l’amant de sa mère, elle aurait voulu qu’il devienne son père...
- L’histoire de la famille d’Eva de 1919 aux années 80 intimement liée à l’histoire mouvementée du Haut–Adige. Cette région du nord-est, de langue allemande, est cédée par l’Autriche à l’Italie en 1919, peuplée sous le régime fasciste par les italiens du sud, victime de groupes "terroristes" dans les années 60...
La juxtaposition des deux récits est une réussite, c’est un roman prenant, bien rythmé, attachant qui éclaire l’histoire mal connue de toute une région.
Du même auteur : "Plus haut que la mer" paru en 2015.


  • LES PÊCHEURS
  •  
  • Chigozie OBIOMA
  • Éditions de l'Olivier

La famille de Benjamin 9 ans, c’est lui le narrateur, vit à Akure une petite ville du Nigéria traversée par le fleuve Omi-Ala. Quand le père, employé de la Banque Centrale du Nigéria s’absente, les 4 grands frères rejoignent le fleuve pour pêcher : ce sont des moments formidables d’aventures, de débrouillardise, de bagarres, de liberté...
Mais le fleuve, jadis un dieu, est abandonné par la population (nous sommes en 1996), il est devenu un lieu maudit qui charrie les drames du pays, attire les sectes et le "fou" d’Akure, Abulu. C’est lui qui lance la malédiction sur les quatre gamins...
Peu à peu elle s’immisce dans leurs esprits juvéniles, elle change le comportement des plus âgés, elle ronge comme un cancer les liens qui les unissaient.
C’est un premier roman superbe sur l’enfance, la fraternité dans une famille chaleureuse qui n’échappe pas à la fatalité, dans un pays bouleversé par les conflits politiques, les guerres civiles, les pénuries et les difficultés quotidiennes de la vie.


  • LE GRAND MARIN
  •  
  • Catherine POULAIN
  • Éditions de l'Olivier 2016

Lili est jeune, frêle, blessée par la vie, elle quitte la France pour l’île de Kodiak en Alaska avec l’idée d’aller encore plus loin, au bout du bout : Point Barrow. Elle veut pêcher, travailler, se confronter aux éléments, vivre libre :
"Je rêvais d’aller au bout du monde, trouver sa limite, là où ça s’arrête.
- Et après ?
- Après quand je suis au bout, je saute.
- Et après ?
- Après, je m’envole.
- Tu t’envoles jamais, tu meurs.
"
Un très beau roman d’apprentissage qui oscille entre espoir et réalité dans le monde extrêmement rude des pêcheurs du grand nord. Lili teste ses limites dans les campagnes de pêche à la morue noire, au flétan, elle côtoie un monde d’hommes tous en quête du meilleur, elle hésite devant l’amour fort du grand marin, elle se gave de froid, de tempêtes, de vagues, de vols d’oiseaux... Puis, elle découvre que si l’océan est magnifique il est vide, aussi.


SEPTEMBRE 2016


  • SOUDAIN, SEULS
  •  
  • Isabelle AUTISSIER
  • STOCK 2015

Ils sont jeunes, amoureux, vivent en France dans le confort, ils décident de faire le tour du monde en bateau.
Que faire quand ils se retrouvent sur une île déserte entre Patagonie et Cap Horn ? Comment s’abriter, manger, survivre sans plus rien de la vie connue ? Comment revenir, rejoindre le monde des hommes, retrouver sa place ?
Un thème déjà abordé, bien sûr, mais auquel Isabelle Autissier donne un ton authentique en décrivant les conditions extrêmes auxquelles est confronté le jeune couple d’enfants gâtés, loin de tout romantisme.


  • ULTIME PARTIE
  •  
  • Marc DUGAIN
  • Gallimard 2016

C’est le dernier tome de la trilogie de "L’emprise", dont le premier tome est paru en 2014, le second en 2015.
On retrouve les personnages des deux livres précédents et leurs obsessions : l’argent et le pouvoir. Le récit dévoile les chemins divers parcourus par les uns et les autres pour satisfaire leurs appétits puis... Launay trahit ses engagements, commandite un meurtre et sans états d’âme malgré quelques consultations médicales supplémentaires réussit à se dégager de l’emprise américaine. Lubiak perd sa course à l’argent pour un temps à cause de la seule personne, peut-être, dont il ne se méfiait pas. Corti, vieilli et désabusé, jette l’éponge, Térence le journaliste d’investigation tente, sans renier toutes ses convictions, de poursuivre son travail.
Après avoir sacrifié quelques vies qui ne sont que des pions, les plus puissants poursuivent leurs desseins et l’auteur confirme la description d’un monde qui s’enfonce dans le néant, le vide en ne se référant qu’à lui même.
Rappel des tomes précédents :
- "L'emprise"
- "Quinquénat"


  • MANUEL D'EXIL
  •  
  • Velibor COLIC
  • Gallimard 2016

Un récit qui s’attache aux pas d’un exilé diplômé, écrivain, qui a fui la guerre civile de Yougoslavie en 1992 et qui cherche désespérément une place dans l’Europe en paix. Il fait ses premiers pas à Rennes "avec pour tout bagage trois mots de français : Jean, Paul et Sartre". Le romancier, l’intellectuel s’accroche à l’idée du pouvoir de l’écriture qui devrait permettre de reconstruire sa vie. Mais le chemin à parcourir est terriblement escarpé, désespérément difficile...
Un récit qui illustre avec humour et ironie les difficultés de l’exil pour ceux qui ont "bac + 5" et à qui on propose un cours d’alphabétisation... Avec dérision , Velibor Colic raconte ces années difficiles, son errance, sa solitude. Un roman savoureux cependant malgré le tragique de la situation. Autres : «  Sarajevo omnibus. » novembre 2012
Autre livre du même auteur : "Sarajevo omnibus"




SELECTION DU CLUB LECTURE SAISON 2015 / 2016

JUIN 2016


  • LE GOÛT DU LARGE
  •  
  • Nicolas DELESALLE
  • Prélude 2015

Grand reporter, l’auteur s’offre "un rêve de gosse". Il embarque pour neuf jours sur le cargo MSC Cordoba qui relie Anvers à Istanbul : "pendant 9 jours j’allais devenir un milliardaire du temps... j’allais me gaver d’heures vides, creuses... entre ciel et mer". Au fil de ce temps retrouvé il découvre le cargo et ses hommes mais se laisse happer par les souvenirs de ses reportages de journaliste. Il embarque ainsi le lecteur vers d’autres mondes et d’autres voyages.
Un très bon moment de lecture amusant souvent, quelquefois plus grave, toujours intéressant.


  • L'AFFAIRE DE ROAD HILL HOUSE
  •  
  • Kate SUMMERSCALE
  • Christian Bourgois 2008

En 1860, en Angleterre, un enfant de 4 ans est assassiné à Road Hill House, belle propriété d’une famille bourgeoise. Seul un habitant de la maison, maître ou domestique, peut être le ou la meurtrière. Alors que les "constable" du village échouent dans leurs recherches ciblées uniquement sur la domesticité, le détective Jack Whicher membre du nouveau groupe d’inspecteurs créé à Scotland Yard prend la relève. Hors l’enquête, assez vite résolue pour lui, tout l’intérêt de ce récit, qui s’appuie sur de nombreux documents de l’époque, est de montrer les bouleversements qui accompagnent l’affaire : engouements et passions de l’opinion publique, rôle des journaux, mises en cause des méthodes employées, remises en cause du statut privilégié des familles bourgeoises de l’époque victorienne fermées sur elles mêmes et leurs secrets, utilisation par les écrivains (Dickens ou Wilkie Collins) de l’affaire dans les romans policiers .
Ce récit est un document passionnant sur cette période.


  • LE VOYANT
  •  
  • Jérôme GARCIN
  • Folio n° 6115
  • Gallimard 2015. Postface en 2016

Ce texte est une biographie de Jacques Lusseyran, que l’auteur sort de l’ombre et dont il admire le destin. Suite à un accident J. Lusseyran devient aveugle à l’âge de 8 ans et découvre dans cette infirmité une flamboyante vie intérieure. Elève brillant il crée en 1941 (il a 17 ans) "Les volontaires de la liberté" mouvement de résistance à l’occupation nazie au Lycée Louis le Grand. Arrêté sur dénonciation, il est déporté à Buchenwald et jeté dans le block des invalides qu’il nomme "la poubelle". Rescapé, libéré en 1945, le retour est particulièrement difficile. Il partira enseigner aux Etats-Unis.
Ecrivain, philosophe, professeur, résistant c’est en effet un personnage hors du commun que découvre le lecteur.


  • LES TEMPS SAUVAGES
  •  
  • Ian MANOOK
  • Le livre de poche 2016

Nouvelle invitation au voyage avec une enquête de Yeruldelgger dans les steppes glacées de Mongolie. Le roman commence par la découverte de quelques cadavres tombés du ciel figés dans la glace et la neige auxquels l’inspectrice Oyun tente de donner un sens. Puis Yeruldegger est mis en cause dans le meurtre d’une femme à Oulan Bator, puis on découvre la disparition d’enfants, puis l’intervention de services secrets, puis on part en France sur la découverte d’un meurtre vieux de 10 ans et en même temps on découvre des enfants victimes d’un trafic à l’échelle européenne... bref, l’enquête devient de plus en plus complexe mais on peut compter sur Yeruldelgger pour résoudre les énigmes !
Un roman policier plaisant à lire.


MAI 2016


  • EN ATTENDANT BOJANGLE
  •  
  • Olivier BOURDEAUT
  • Finitude 2015

Un récit à deux voix pour raconter les années bonheur d’une famille : celle du fils qui revit son enfance qui était une fête continue ; celle du père amoureux fou mais inquiet. Tous deux racontent celle qui a éclairé leur vie : la mère, belle, originale, aimée, aimante, un peu fantasque, beaucoup, trop...
Un récit bien construit qui mène de la folie joyeuse aux larmes de désespoir avec une nostalgie douce amère, sans lourdeur. Un beau roman attachant et réussi qui oscille entre comédie et tragédie.


  • CONDOR
  •  
  • Caryl FEREY
  • Gallimard Série Noire 2016

Le Chili aujourd’hui. Dans le quartier pauvre de Santiago des adolescents sont victimes de meurtres, la police observe mais n’agit pas ou si peu. C’est Gabriela, la jeune vidéaste mapuche qui réussit à lancer une véritable recherche des coupables avec l’aide d’Esteban, avocat spécialisé des causes perdues. Le polar devient peu à peu une véritable leçon d’histoire sur les années de la dictature et ses suites dans une démocratie plombée par l’héritage de Pinochet.
Un récit vif, enlevé, aux rebondissements inattendus et aux personnages attachants.
Du même auteur : "Mapuche" publié en 2012.


  • LE CHAGRIN DES VIVANTS
  •  
  • Anna HOPE
  • Gallimard 2016

Londres du 7 au 11 novembre 1920. Dans cette période de temps restreinte l’auteure fait surgir de manière très habile toutes les douleurs de la guerre à travers l’histoire de trois femmes. Ada a perdu son fils en terre étrangère et ne sait rien de sa fin, Evelyn a perdu son fiancé et refuse de sortir de son drame, Hettie a retrouvé un frère cassé par ce qu’il a vécu. Trois femmes d’âges différents, de milieux sociaux divers qui doivent apprivoiser leurs douleurs, faire face, la dépasser dans une société en pleine mutation.
C’est un roman bien construit qui découvre peu à peu les liens qu’ont pu avoir les soldats anglais entre eux alors qu’ils combattaient tous dans la même région, un texte attachant aussi qui souligne la force et le rôle des femmes.


AVRIL 2016


  • HISTOIRE DE LA VIOLENCE
  •  
  • Édouard LOUIS
  • Seuil 2016

Un récit en partie autobiographique qui raconte l’agression dont a été victime l’auteur la nuit du 24 décembre 2012. Au-delà des faits livrés peu à peu par sa sœur à laquelle il s’est confié un an plus tard, par les policiers qui l’ont interrogé, par les médecins qui l’ont soigné, par l’auteur lui même qui intervient dans le récit, ce roman s’attache à découvrir la violence du regard des autres, la violence des mots qui créent une image fausse de lui.
Un récit d’une grande sincérité, sans concession, nécessaire.


  • LA ROUTE ÉTROITE VERS LE NORD LOINTAIN
  •  
  • Richard FLANAGAN
  • Actes Sud 2016

Richard Flanagan, auteur australien, raconte dans ce texte un épisode mal connu de la seconde guerre mondiale : la construction par le Japon d’une ligne de chemin de fer entre le Siam (La Thaïlande aujourd’hui) et la Birmanie, en pleine jungle. Dorrigo Evans est chirurgien, il participe au conflit dès 1941 dans l’Australian Imperial Force en Syrie et en Égypte puis, fait prisonnier à Singapour, il rejoint avec des milliers d’autres "La Ligne" pour un travail d’esclaves aux côtés de Tamouls, Chinois, Thaïs, Malais... Le récit décrit avec force et précision les conditions de vie de ces milliers d’hommes, la folie du commandement japonais et sa dévotion à l’empereur, le retour des quelques rescapés confrontés à la lente et certaine érosion des souvenirs.
Un livre passionnant, à lire.


  • CONCO INC. LE TESTAMENT DE BISMARCK
  •  
  • In Koli Jean BOFANE
  • Actes Sud 2014

Les tribulations du jeune Isookanga, pygmée ekonda à Kinshasa, la capitale de la république démocratique du Congo. Dans son village, il a découvert l’internet et ses jeux guerriers, il croit dur comme fer aux possibilités de la mondialisation, il veut créer son business. Il rêve d’un monde autre que celui de son oncle qui vit dans la forêt millénaire... Il part et découvre la réalité de la capitale : les seigneurs de guerre et les pasteurs véreux y prospèrent, les enfants misérables des rues aussi...
Humour et tragédie alternent dans ce récit picaresque qui montre les nouvelles formes du pillage économique de la mondialisation et la mise en pièces du pays où règne la loi de la jungle.  Un livre percutant, d’une ironie et d’un humour décapants, une réussite.


MARS 2016


  • LA FRONTIÈRE DU LOUP
  •  
  • Sarah HALL
  • Bourgois 2016

Rachel est une experte en loup. Elle travaille sur une réserve indienne de l’Idaho, mais rentre en Angleterre embauchée par un lord anglais qui veut réintroduire les loups disparus depuis cinq siècles. Le projet est passionnant mais il faut affronter la crainte des habitants, le comportement insolite du richissime comte d’Annerdale dont les terres sont très proches de l’Écosse agitée par le référendum pour l’indépendance. Rachel s’interroge : le retour du loup sur les terres du comte est-il un véritable choix écologique ou une manipulation politique ? Elle redécouvre la beauté de la nature de sa région d’enfance mais retrouve aussi les relations difficiles avec sa famille, alors qu’elle n’a pas encore tout à fait décidé de sa vie.
C’est un roman riche, captivant qui décrit hommes et loups avec sagacité.


  • LA NEIGE NOIRE
  •  
  • Paul LYNCH
  • Albin Michel 2015

Barnabas est revenu en Irlande avec sa femme et son fils après plusieurs années passées aux Etats-Unis. La famille travaille dur sur la ferme du Donegal où Barnabas a retrouvé ses racines mais où personne ne les attendait... Un terrible incendie détruit en quelques heures l’étable, le troupeau, et tue son ami et employé Matthew Peoples. Dans une région rude où jalousie et haine sont toujours présentes, Barnabas et Eskra cherchent des coupables. Peu à peu leur couple se délite, même l’enfant n’échappe pas au destin accablant...
Dans une langue dense, l’Irlande taiseuse, pauvre, fermée sur ses plaies donne sa pleine mesure dans un roman fascinant. Une réussite.


  • ENVOYÉE SPÉCIALE
  •  
  • Jean ÉCHENOZ
  • Les éditions de minuit 2016

Une pochade ? Une parodie ? Un roman potache ? Peu importe, c’est un roman peu sérieux pour rire.
Un vieux général des services spéciaux met sur pied l’exfiltration d’un dignitaire nord-coréen en utilisant une femme, "maniable, obéissante, souple, malléable" et "jolie" bien sûr. La perle rare est facile à trouver. Elle est d’abord mise en condition dans une ferme de la Creuse entourée par de parfaits incapables gentils. Sans rien comprendre à rien elle s’exécute, séduit, réussit presque... Mais finalement l’histoire importe peu, elle a de vagues ressemblances avec un roman d’espionnage ce qui permet un nombre assez important de personnages souvent miteux, anti-héros par excellence... L’essentiel semble de montrer au lecteur que l’auteur s’amuse et mène le jeu ; de nombreuses interventions ponctuent le récit : renvois à plus tard sur des descriptions ou des précisions concernant les personnages ou les actions, explications sur le trait d’humour qui vient d’être fait, explications sur la construction du roman, rappel de l’omniscience de l’auteur...
Les situations sont cocasses, les personnages aussi, un agréable moment de lecture.


FÉVRIER 2016


  • LA TERRE QUI PENCHE
  •  
  • Carole MARTINEZ
  • Gallimard 2015

Au XIVe siècle dans la vallée de la Loue. Blanche raconte son enfance entre contes et croyances et les dures exigences de son père dans un pays qui vient d’être dévasté par "le mal noir". Mais une autre voix se fait entendre en alternance, celle de "sa vieille âme" ou celle de l’enfant qui perdure à travers les siècles. Ce roman est un récit ensorcelant, un peu magique, nourri de fables et de chansons médiévales dont les personnages sont particulièrement attachants. Histoire des humbles et des seigneurs, histoire d’une fillette contrainte mais combative, pleine d’énergie et de vie...
Un beau roman, un conte pour adultes particulièrement réussi. À lire.


  • LE PORTEFEUILLE ROUGE
  •  
  • Anne DELAFLOTTE MEHDEVI
  • Gaïa 2015

Duel entre deux femmes : "Astride Malinger, relieur-doreur à Royssac", un grand nom du métier et "Mathilde Berger", relieuse installée depuis peu à Montlaudun. Entre elles, un exemplaire du premier Folio de Shakespeare, une pièce exceptionnelle à restaurer avec une vente prévue à Londres quelques mois plus tard... Quand Astride Malinger remet en cause les conditions du contrat, Mathilde accepte d’être payée par le don d’un portefeuille rouge qui contient des papiers sans importance semble-t-il... L’histoire s’emballe...
Un roman facile à lire, vif, rythmé, aux personnages savoureux et affirmés autour de métiers à découvrir. Un très agréable moment de lecture.


  • SANDERLING
  •  
  • Anne DELAFLOTTE MEHDEVI
  • Gaïa 2013

Landry, paysan français, visite le Groenland. Après un accident, il y reste plusieurs mois, découvre une terre nue et glacée, une culture, un ami et les oiseaux migrateurs. Il rentre enfin à Belligny à deux heures de route de Paris. C’est un village d’agriculteurs confrontés comme tant d’autres aux difficultés d’un métier en pleine mutation. Le roman qui commence comme une chronique de la vie paysanne avec des personnages haut en couleurs ou attachants, tout à coup bascule dans la science fiction quand après plusieurs semaines d’attente angoissée survient l’éruption d’un, deux, puis trois volcans islandais... La catastrophe naturelle modifie alors la vie entière de la Scandinavie, gagne l’Europe puis les pays de l’Est... Le monde change, comment faire face ?
Un roman vraiment surprenant et intéressant par tous les thèmes qu’il aborde, qui plonge le lecteur au fil des pages dans un récit tendu, très bien mené, captivant, loin finalement de ce qu’annonce la quatrième de couverture du livre. A lire.


  • MADAME SAINT CLAIR, REINE DE HARLEM
  •  
  • Raphaël CONFIANT
  • Mercure de France 2015

Belle plongée dans Harlem des années 1920 à 1940 grâce à l’histoire de Stéphanie St Clair. Petite négresse pauvre venue de Martinique, elle réussit dans la pègre de Harlem, s’impose aux milieux mafieux et affronte aussi le Syndicat du crime. Ce personnage étonnant permet à l’auteur de faire revivre le chaudron de la pègre Harlémite dont Stéphanie St Clair fut une parfaite représentante.
Roman d’aventures, roman historique, roman social, c’est un très agréable moment de lecture au rythme vif et enlevé. Du même auteur "Rue des Syriens" paru en 2013.


JANVIER 2016


  • PETIT PIMENT
  •  
  • Alain MABANCKOU
  • Seuil 2015

Pointe Noire, au Congo, dans les années 70, la période est chaotique. Des enfants ont trouvé refuge dans un orphelinat. Petit Piment, surnom acquis après une vengeance auprès des durs qui vivent autour de lui, grandit auprès de son meilleur copain. Le directeur, corrompu, se met au service des autorités quelles qu’elles soient pour maintenir son pouvoir et ses revenus. Parmi les enfants, les plus forts font régner leur loi. Un jour Petit Piment quitte l’orphelinat et trouve un refuge auprès de maman Fiat 500 et d’un groupe de prostituées. Protègé, choyé, la vie lui sourit un temps jusqu’au moment où maman Fiat 500 disparaît à son tour. Petit Piment sombre dans la folie mais n’oublie pas vers qui il doit diriger sa vengeance.
L’auteur dans ce récit donne la parole aux sans voix, à ceux qui subissent sans aucune prise sur leur vie. L’histoire de ce personnage insignifiant devient au fil des pages l’histoire aussi du Congo contemporain. C’est un texte vif, rythmé, où se côtoient l’humour et la tragédie... Un agréable moment de lecture.


  • DEMAIN J'AURAI VINGT ANS
  •  
  • Alain MABANCKOU
  • Gallimard 2010

Dans le Congo des années 70, Michel 10 ans vit à Pointe Noire dans une famille aimante. Il raconte dans une langue d’enfant ses incompréhensions, ses amitiés, ses amours, ses découvertes du monde et des hommes. C’est un récit bruissant de vies, d’humour, ouvert sur un avenir que Michel prévoit, bien sûr, multiple.
Un agréable moment de lecture. Du même auteur "Lumières de Pointe-Noire" paru en 2013.


  • L'IMPOSTEUR
  •  
  • Javier CERCAS
  • Actes Sud 2015

Un roman réel, sans fiction pour écrire et comprendre la vie de fiction d’Enric Marco. L’auteur mène une enquête fouillée, étayée par de nombreux entretiens et documents pour tenter de comprendre comment, pourquoi un homme "ordinaire" a pu devenir un héros aimé et crédible dans l’Espagne post franquiste : d’abord secrétaire national de la CNT, puis président de l’Amicale de Mauthausen. Tous ou presque ont cru à ses luttes et à ses engagements jusqu’à l’intervention d’un historien en 2005 qui dévoile l’imposture. À la fois réflexion sur le travail de romancier, sur l’Espagne post franquiste, sur les ambiguïtés humaines, sur l’histoire, sur la récupération de la mémoire historique, Javier Cercas livre un formidable "roman" et démontre une nouvelle fois la puissance de la littérature pour comprendre le monde. À lire.
Du même auteur "Anatomie d'un instant" paru en 2010.


  • LES PRÉPONDÉRANTS
  •  
  • Hédi KADDOUR
  • Gallimard 2015
  • Grand Prix de l'Académie Française

C’est une petite ville du Maghreb, au bord de mer, coupée en deux par un oued raviné, où indigènes et européens se côtoient, "chacun sa zone, son rang" qui sert de cadre à cette histoire dans les années 1920-1925.
Une équipe de cinéastes américaine débarque pour tourner un film : le choc est violent entre les américains de l’époque, la population locale et "les Prépondérants" groupe de notables parmi les colons. Cette irruption choque car elle met en évidence les pouvoirs économiques américains, la liberté des mœurs et une ouverture d’esprit bien supérieurs à celle des Prépondérants confrontés un temps à plus forts qu’eux. Ce qui, bien sûr, remet en cause leur influence sur les populations colonisées.
Les bouleversements qui s’annoncent là ne sont pas les seuls... en Allemagne et en France à la même époque les signes de chaos émergent.
Grâce à différents personnages représentatifs des cultures, des pouvoirs, des résistances l’auteur donne à voir le foisonnement de ces années qui suivent la Grande Guerre, de la Californie au Maghreb en passant par la vieille Europe. Un excellent roman, à lire.


DÉCEMBRE 2015


  • AH ! ÇA IRA
  •  
  • Denis LACHAUD
  • Acte Sud 2015

Un roman du temps présent en France, qui prend sa source dans un passé plus ou moins proche et qui projette le lecteur jusqu’en 2037, avec des personnages dont la constante est de dire non à trop d’inégalité, au refus de fraternité, à l’absence de liberté.
Entre réel et fiction les références sont multiples : 1789, les années de plomb italiennes, la chute du mur de Berlin, la mort de M. Bouazizi à l’origine des printemps arabes, les comptes en Suisse et l’affaire Cahusac... Le futur décrit les camps fermés où sont parqués les réfugiés en France mais aussi une nouvelle dictature militaire en Grèce, et l’aggravation des problèmes vécus aujourd’hui en France et en Europe. Rien de pesant cependant dans ces références historiques ou cette politique fiction. Les personnages sont animés d’une force joyeuse, efficaces malgré les doutes et les erreurs, ils utilisent les armes nouvelles : internet bien sûr, les assemblées citoyennes, les campements sauvages sur les Champs Elysées...
C’est un roman surprenant, vif, enlevé, riche aussi de mémoire collective et aux personnages attachants. Une réussite.


  • D'AILLEURS LES POISSONS N'ONT PAS DE PIEDS
  •  
  • Jon Kalman STEFANSSON
  • Gallimard 2015

L’Islande aujourd’hui dans une petite ville au sud ouest de Rekjavik : Kéflavik.
Ari revient du Danemark, où il a passé deux années à la suite de son divorce. Il renoue avec sa terre d’enfance et d’adolescence et lors d’une longue veille la vie des siens lui revient en mémoire. Ses parents, ses grands-parents, ses amis... autant de traces perdues qui pourtant l’ont constitué. C’est une riche évocation des liens qui nouent les êtres les uns aux autres mais aussi de la vie souvent difficile sur une terre particulièrement ingrate. L’océan aux eaux glaciales mais aussi nourricières pendant longtemps tient aussi toute sa place dans ce texte.
C’est un roman dense où le narrateur s’adresse souvent au lecteur, où les informations sur l’évolution de l’Islande sont nombreuses et où les personnages sont attachants.


  • DÉLIVRANCES
  •  
  • Toni MORRISON
  • Christian Bourgois 2015

Aujourd’hui aux Etats-Unis. Bride est "noire comme la nuit", sa mère mulâtre à la peau claire sait d’emblée quelles difficultés cela va poser... trouver un logement décent, un avenir à l’enfant qu’elle élève durement pour la préparer au pire... Les souvenirs, les traumatismes sont nombreux, Bride qui a réussi matériellement sa vie d’adulte doit un jour s’en libérer. Le roman ne se limite pas à l’histoire de Bride, il évoque aussi le sort d’autres enfants exposés au racisme ou la violence.
Roman chaleureux qui reprend les thèmes chers à l’auteure : injustice, amour, altruisme. Un beau moment de lecture.
Autre livre de Toni Morisson : "Home" paru en 2012.


NOVEMBRE 2015

Le club lecture propose cette année un détour par l’Inde ; les auteurs sont très souvent de langue anglaise, leurs récits abordent des thématiques variées qui permettent une approche de cet immense pays.



  • LE JEÛNE ET LE FESTIN
  •  
  • Anita DESAI
  • Gallimard 2002

Ce roman est la chronique d’une famille indienne en deux parties.
Dans une petite ville de la région de Bombay, la famille se compose de "papamaman", bloc de conventions, de deux filles et un garçon qui vivent dans une grande maison étouffante. Aucun lien d’affection n’unit ses membres, totalement sclérosés, les parents n’ont pour but que le respect des traditions : mariage pour les deux filles, réussite sociale pour le garçon qui doit faire des études. Uma, personnage attachant et complexe est totalement niée, assujettie. Elle devient la bonne de ses parents après deux mariages ratés, mariages arrangés par eux qui ont été grugés par des hommes dont le seul intérêt était de récupérer une dot. Arun, le garçon est dressé aux études pour obtenir une place dans une université étrangère. Arun part aux Etats-Unis, sans joie, sans projet véritable, puisque tout a été décidé par son père. Il espère vaguement trouver un lieu où respirer. Mais, l’expérience se révèle amère : il vit seul sur le campus, incapable d’être heureux portant toujours le poids écrasant de son dressage, puis il passe un premier été dans une famille américaine où remplir les frigos est la seule préoccupation. Là aussi la vie familiale relève du cauchemar.
C’est un roman qui s’attache à décrire le carcan familial, dont l’emprise passe aussi par la nourriture et auquel le titre du livre fait allusion.


  • UN ATLAS DE L'IMPOSSIBLE
  •  
  • Anuradha ROY
  • Acte Sud 2011

Un roman, une saga familiale sur trois générations à partir de 1907. La maison familiale est à Songarh, une petite ville des hauts plateaux du Bengale loin de la touffeur de Calcutta. Les grands parents y vivent isolés des anglais mais aussi des populations tribales. Ils marient selon la tradition leurs deux fils et tous vivent ensemble, non sans difficultés malgré l’aisance matérielle. Deux jeunes enfants cependant échappent au destin traditionnel : Mukunda a été placé dans un orphelinat de la ville par le grand père qui est venu en aide à la fille d’un de ses ouvriers. A la mort du grand père, l’enfant intègre la famille tant bien que mal. Bakul, dont la mère est morte lors de l’accouchement, est presque orpheline : son père archéologue est absent pendant de longues années. Les deux enfants vivent ensemble jusqu’à l’adolescence, puis sont séparés. Personnalités fortes grandies dans l’adversité, libres en partie du carcan familial de l’époque, Mukunda et Bakul, contre toute attente et préjugés sauront se retrouver...
Une belle histoire sur fond historique, l’essentiel étant de montrer avec ce dernier couple une sensible évolution des relations individuelles qui échappent à la tradition. Un très agréable moment de lecture.


  • LE DIEU DES PETITS RIENS
  •  
  • Arundhati ROY
  • Gallimard 1998

Un village du sud de l’Inde. Une grande maison où vit la famille de Rahel et Estha les faux jumeaux, leur mère Ammu, leur oncle, une grand mère, les domestiques... Quand Rahel revient adulte pour sauver son frère en perdition, les souvenirs affluent : l’enfance qui recrée le monde à sa façon, les bonheurs, les drames. Qui aimer ? Comment ? Jusqu’où ? Tous les personnages de l’histoire sont confrontés à ces questions dans un pays où les traditions perdurent et où les interdits sont indépassables. Quand Ammu a cru pouvoir s’en libérer, le drame a éclaté et les enfants y ont été impliqués. Mais comment vivre après ?
Un premier roman foisonnant, qui demande une lecture attentive dès les premières pages puis qui emporte le lecteur dans les flots d’un fleuve mystérieux, lieu de vie et de mort. Un récit émouvant, poétique, réaliste aussi à l’écriture surprenante.


  • L'ÉQUILIBRE DU MONDE
  •  
  • Rohinton MISTRY
  • Livre de Poche 2003

C’est un ample récit sur l’Inde dans les années 70-80 sous la présidence d’Indira Gandhi. Une période trouble et violente : l’état d’urgence est déclaré, les conflits religieux sanglants et nombreux, les campagnes de stérilisation massives, la corruption bat son plein...
Dina, une jeune veuve, a décidé contre l’avis de son frère de vivre indépendante. Dans son petit appartement, elle emploie deux tailleurs qui travaillent à domicile pour une société d’exportation, elle loue une pièce à un étudiant qui a fui la résidence universitaire délabrée. La petite communauté doit affronter le chaos qui règne alors.
C’est un récit riche sur l’histoire et la société de l’Inde : description du fonctionnement de castes comme celles des tanneurs et des tailleurs, intouchables, mendiants, milieux plus favorisés de Dina et de l’étudiant. Une fresque attachante et réaliste aux personnages complexes, passionnante à lire.


  • HISTOIRE DE MES ASSASSINS
  •  
  • Tarun DEJPAL
  • Buchet Chastel 2003

Journaliste d’investigation en Inde, le narrateur, apprend son assassinat par les medias. Alors que les 5 assassins supposés ont été arrêtés, la police propose une protection au journaliste contre... Quoi ? Qui ?
Le récit se poursuit par la description des différents milieux dont sont issus ces hommes et qui permet la découverte de l’Inde "loin de ce qui brille". Rapports familiaux, misère, rapports de castes, violences, corruption, les "assassins" sont le reflet d’une société "folle" que le lecteur découvre souvent médusé. Les raisons du contrat passé sur le journaliste, après des hypothèses farfelues de complot pakistanais, se révèlent plus prosaïques... Le milieu des affaires dont dépendent les journaux d’ailleurs n’a pas grand chose à envier aux bas fonds de la société décrite.
Une plume acerbe, ironique pour un récit inspiré de la véritable menace vécue par T. Tejpal qui a vécu plusieurs années sous protection policière...


OCTOBRE 2015


  • LA MAÎTRESSE DES ÉPICES
  •  
  • Chitra Banerjee DIVAKARUNI
  • Philippe Picquier 2002

Un récit qui permet d’approcher l’Inde, ses traditions, ses dieux, ses légendes à travers Tilo, épicière-apothicaire en Californie. Étrange métier qui a demandé une initiation savante, dangereuse, pleine d’interdits à l’utilisation des épices sur une île en Inde. Puis, envoyée en Amérique Tilo utilise ses pouvoirs pour soigner, secourir, venir en aide à ses clients malheureux. La plupart d’ailleurs sont comme elle originaires de l’Inde et confrontés à une vie étrangère. Tilo elle même malgré sa force, ses connaissances, sa magie pourra–t-elle concilier les deux quand elle rencontre l’Américain ?
Un roman étonnant, magique comme le sésame qui ouvre les portes des chambres recélant des trésors enfouis... On découvre le monde inconnu des épices, fenugrec, cardamone, safran, curcuma, lotus, piment, fenouil qui dévoilent leurs vertus, leurs liens avec les dieux, leurs pouvoirs.
Un très agréable moment de lecture, une belle histoire d’amour, une aventure comme dans un conte.


  • À LA POURSUITE DE LA MOUSSON
  •  
  • Alexander FRATER
  • Philippe Picquier 2001

Alexander Frater, né dans les îles Vanuatu, initié par son père médecin aux phénomènes météorologiques, décide de suivre la mousson en Inde de l’extrême sud au nord. Son récit de voyage, très alerte, plaisant, passionnant mène le lecteur du Cap Comorin à Cherrapunji, la région la plus pluvieuse du monde, Trivandrum, Cochin, Goa, Bombay, Calcutta sont les principales étapes du voyage qui est l’occasion d’une découverte de l’Inde dans tous ses aspects : conditions de transports, difficultés administratives, conséquences de la mousson bien différentes selon la campagne ou la ville. Son récit utilise aussi des textes tirés d’ouvrages scientifiques sur la mousson, s’appuie sur l’Histoire ou les connaissances d’autres écrivains voyageurs. L’auteur laisse aussi de la place à l’émotion dans ce voyage dont son père avait rêvé.
Un très bon moment de lecture.


  • L'HIVER DES HOMMES
  •  
  • Lionel DUROY
  • Julliard 2012

Parce qu’il s’est déjà interrogé sur le destin des enfants de salauds, Marc revient à Belgrade en 2010, quinze ans après. Il veut comprendre le suicide de la fille du général Madlic, accusé de crimes contre l’humanité par la justice internationale. Le hasard de ses rencontres le mène dans la République serbe de Bosnie, petite enclave ethniquement pure aux frontières infranchissables, prison à ciel ouvert. Il rencontre ceux qui croient être des vainqueurs, bardés de certitudes et totalement démunis.
C’est un roman dense qui met à jour la complexité d’un conflit meurtrier et le résultat d’une guerre fratricide dont les conséquences ne peuvent qu’effrayer.


  • L'EMPRISE
  •  
  • Marc DUGAIN
  • Gallimard 2014
  • Folio

Une fiction ?
Les personnages présentés au début de ce roman sont nombreux. On ne saisit pas d’emblée quels liens ils peuvent avoir entre eux : des candidats à une élection présidentielle, un chef des réseaux secrets, des industriels liés à l’atome, des chinois, un syndicaliste, et ... la CIA. Peu à peu le lecteur découvre que tout ce beau monde s’agite, se mobilise, se bat, se perd dans la course au pouvoir.
Une fiction certes mais bien ancrée dans la réalité du monde politique... ou comment le roman permet de dévoiler les seules valeurs qui semblent régir ce monde là : l’argent et le pouvoir...
Un thriller au rythme soutenu, qui éclaire sur des pratiques et des affaires douteuses qui mêlent vie publique et privée... Fiction peut-être et un agréable moment de lecture !


  • QUINQUENNAT
  •  
  • Marc DUGAIN
  • Gallimard 2015

Deuxième tome de la trilogie commencée avec "L’Emprise".
On retrouve les personnages et leurs obsessions... Launay est élu président pour cinq ans mais il opère pour en faire sept, Lubiak assure sa fortune dans l’ombre et attend son heure, Corti pose des micros partout et abandonne son agent Lorraine, Volone trahit Launay pour augmenter son capital, la femme de Launay agit pour faire payer son président de mari, Agathe cherche la voie de la vengeance, les émirs du golfe arrosent industriels et politiques et assurent leurs arrières... Bref, la valse des trahisons, des corruptions, des compromissions bat son plein.
C’est une suite noire, cynique, documentée aussi, du monde politique français dans un huis clos malsain et pathétique où le lecteur reconnaît des "affaires" réelles. Une image désastreuse du monde politique aujourd’hui qui tient en haleine grâce à une construction efficace et des personnages complexes, mais on attend le troisième tome avec angoisse... Est-il possible d’aller plus loin dans ce marigot ?


SEPTEMBRE 2015


  • PLUS HAUT QUE LA MER
  •  
  • Francesca MELANDRI
  • Du monde entier - Gallimard 2015

Quel beau roman que celui là ! Dans l’Italie des années de plomb, Paolo, professeur de philosophie, Luisa, paysanne se trouvent côte à côte pour visiter en prison l’un son fils, l’autre son mari. Ce sont deux vies, deux personnalités différentes confrontées à une douleur commune : leurs proches ont été condamnés pour meurtres aux quartiers de haute sécurité d’une île-prison. Quand le mistral se lève, la mer se déchaîne, le bateau ne fait plus le trajet. Prisonniers de l’île, ils sont confiés pour une nuit au gardien Pierfrancesco qui travaille et vit là avec sa femme dans un lourd climat de violence.
C’est un roman riche et émouvant où le contexte historique et social, les liens familiaux, les douleurs, les regrets, le besoin de vivre aussi sont évoqués avec une écriture claire qui va à l’essentiel. A lire !


  • LE HÉROS DISCRET
  •  
  • Mario VARGAS LLOSA
  • Du monde entier - Gallimard 2015

C’est un roman trés plaisant à lire, plein d’humour et d’ironie sur le Pérou aujourd’hui. Trois familles de milieux différents sont cependant liées soit par l’amitié soit par des liens familiaux. Le récit habilement construit nous mène de Piura, ville provinciale, à Lima la capitale, d’un personnage à l’autre, d’un problème à l’autre décrivant ainsi une société où la corruption, le chantage, la cupidité ne sont pas en reste...
Un récit vif aux péripéties inattendues, un agréable moment de lecture.


  • LES PROPHÈTES DU FJORD DE L'ÉTERNITÉ
  •  
  • Kim LEINE
  • Du monde entier - Gallimard 2015

Un roman dense, ample, attachant qui embarque le lecteur au Groenland au XVIII ème siècle. Le Danemark a pris possession de l’île et installé des colonies peu nombreuses, peu peuplées mais bien ancrées sur ce territoire ingrat. Les activités commerciales liées à la chasse à la baleine gagnent en ampleur. En même temps que l’occupation des sols, la colonisation des esprits est en cours : c’est sur la côte ouest à Sukkertoppen que le Pasteur Morten Falk débarque en 1787 après ses études de théologie à Copenhague. La confrontation aux colons, aux indigènes, à des conditions de vie rudimentaires est rude, difficile, épuisante, déstabilisante. Morten Falk est balloté entre son idéal, son attachement à la mission civilisatrice qu’il croit devoir mener et la réalité d’une culture étrange et étrangère. Il lui faudra parcourir un long chemin avant d’accéder à la liberté et à la connaissance de soi.
Un roman fort qui mène le lecteur en des terres peu connues.



SELECTION DU CLUB LECTURE SAISON 2014 / 2015



JUIN 2015


  • LE CŒUR DU PÉLICAN
  •  
  • Cécile Coulon
  • Viviane Hamy 2015

L’adolescent craint l’absence d’amis dans la petite ville où il vient d’emménager avec sa famille. Mais il court vite, bien, il est remarqué. Quand se profile la compétition au plus haut niveau, sa famille, son entraîneur, les copains partagent eux aussi le rêve... mais c’est trop tôt, trop rapide, trop violent. Vingt ans après, grossi, englué dans une vie terne, il décide de courir à nouveau...
C’est un roman vif, haletant, attachant sur l’histoire d’un sportif animé par la rage de vaincre et confronté à la banalité de la vie. Une réussite. Autre livre de la même auteure"Le rire du grand blessé" paru en 2013.


  • JUSTE AVANT LE BONHEUR
  •  
  • Agnès Ledig
  • Pocket Albin-Michel 2013

Un roman au plus près des bonheurs simples et des drames de la vie. Julie galère depuis plusieurs années déjà, seule avec son petit Lulu. Elle rencontre par hasard un homme qui lui tend la main sans arrière pensée, il lui propose des vacances au bord de mer. C’est le bonheur ou cela lui ressemble, un moment fugace mais heureux où l’amitié donne toute sa mesure jusqu’au terrible retour...
On sourit, on pleure aussi en lisant ce texte proche du conte de fées où l’horrible fée Carabosse n’oublie pas de se montrer. Un bon moment de lecture.


  • L'HOMME QUI MENT
  •  
  • Marc LAVOINE
  • Fayard 2015

Un regard tendre et aigu sur une enfance partagée entre un père charmeur et menteur, communiste et joyeux luron qui raconte "tout" à son fils, souvent dépassé par les confidences faites et une mère attristée, des parents que l’enfant tente de protéger. Ce retour sur le passé s’accompagne de l’évocation des années 60, années militantes dans une banlieue qui croyait aux lendemains qui chantent...
Un récit rythmé, plein de vie sur une famille humble et solidaire malgré tout.


  • LE CIRQUE CHAVIRÉ
  •  
  • Milena Magnani
  • Liana Lévi 2009

Un soir, Branko le hongrois arrive avec son camion dans un campement de réfugiés. Il décharge des cartons qui contiennent un cirque. Les enfants comprennent vite qu’il apporte un autre monde, une autre vision de la vie que celle qui leur est offerte dans ce bidonville où se côtoient les laissés pour compte et indésirables de multiples pays. Branko porte aussi une histoire, celle du Kék Cirkusz de son grand père disparut avec tous les autres artistes du cirque à Birkenau. Alors, il témoigne devant les enfants assis en rond dans le froid...
Une très belle histoire chargée d’humanité et d’espoir. Premier roman traduit de cette auteure italienne.


MAI 2015

Retour au Rwanda. Témoignages, autobiographie, roman, les textes sont nombreux...


Témoignage

  • SOUVERAINE MAGNIFIQUE
  •  
  • Eugène ÉBODÉ
  • Gallimard - Continent noir 2014
  •  

L’auteur a rencontré au Pays des Mille Collines, Souveraine Magnifique, rescapée du génocide rwandais de 1994. Elle a 8 ans quand commence le massacre, elle est sauvée par un couple de voisins musulmans, rejoint Bukawu au Zaïre et revient 15 ans après pour assister au procès de l’assassin de ses parents. Elle confie à l’écrivain son histoire, "son cœur, son âme" et retrace ainsi l’histoire d’un pays qui tente aujourd’hui de vivre avec ce désastre. Une dernière phrase de Souveraine clôt le livre : "Non, je n’ai pas honte de ma vie, mais j’ai quelque chose de pourri au fond de la gorge..."
Un témoignage qui peut aider à comprendre l’histoire de ce pays.


Témoignage

  • ENGLEBERT DES COLLINES
  •  
  • Jean HATZFELD
  • Gallimard 2014
  •  

Après "Dans le nu de la vie" en 2001, "Une saison de machettes" en 2003, "La stratégie des antilopes" en 2009, Jean Hatzfeld poursuit son travail sur le génocide du Rwanda. Ici il donne la parole à un survivant du massacre, Englebert Munyambonwa, rencontré dans les rues de Nyamata, qui accepte malgré tout de se raconter. Marginal, cultivé, alcoolique, totalement détruit par ce qu’il a vécu, il reste drôle et sociable...


Autobiographie

  • INYENZI OU LES CAFARDS
  •  
  • Scholastique MUKUSONGA
  • Gallimard 2006

Un récit autobiographique précieux pour qui veut approcher la réalité du génocide rwandais. L’auteure est une survivante, mise à l’abri au Burundi avec son frère ainé en 1973 par ses parents. Quand elle revient en 2004 sur les lieux de son enfance s’impose à elle la charge de survivre et de témoigner pour sa famille massacrée et le million de tutsis assassinés.


Autobiographie

  • LA FEMME AUX PIEDS NUS
  •  
  • Scholastique MUKUSONGA
  • Folio 2012

La vie et l’histoire de Stéfania, la mère de l’auteure dans les années 60 avant le génocide des Tutsi du Rwanda en 1994. Un récit lié à sa mémoire d’enfant, quand elle vivait avec sa famille, dans le Bugesera , terre hostile au sud du Rwanda, où les Tutsi avaient été relégués. À travers le portrait de sa mère elle rend aussi hommage aux autres femmes.
Un livre qui éclaire l’histoire rwandaise en restant au plus près de la réalité quotidienne.


Roman

  • NOTRE-DAME DU NIL
  •  
  • Scholastique MUKUSONGA
  • Gallimard 2012

Premier roman de l’auteure après 3 récits autobiographiques : Inyenzi ou les cafards , La femme aux pieds nus , L’iguifou.
Le texte nous mène dans le Lycée Notre Dame du Nil, loin de tout, proche de l’une des sources du fleuve mythique. Etablissement côté, il forme et éduque les jeunes filles qui formeront l’élite féminine rwandaise. Ce sont les années 70, un quota est pourtant en place pour les Tutsi. Haine, menaces, incitations aux meurtres sont endémiques. Le lycée est un microcosme de la société et annonce le génocide des années 1994.


AVRIL 2015


  • BÉRÉZINA
  •  
  • Sylvain TESSON
  • Éditions Guérin 2015
  •  

2012. L’écrivain voyageur et ses copains suivent les traces de la Grande Armée de Napoléon de Moscou à Paris. Eux sont en side-car "Oural", une machine pas très confortable mais increvable dont la vitesse plafonne à 80 km/h. Le voyage a lieu en hiver comme la Retraite de Russie en 1812. L’idée première a été de faire "un vrai voyage" ou "une folie qui nous obsède... qui nous emporte dans le mythe ; une dérive, un délire quoi, traversé d’Histoire, de géographie, irrigué de vodka... un truc qui nous laissera pantelants, le soir, en larmes sur le bord du fossé. Dans la fièvre..."
Ils ne seront pas déçus !
Un récit plaisant à lire, souvent léger, qui mêle rires, aventures, découvertes et Histoire.


  • LE LISEUR DU 6H27
  •  
  • Jean-Paul DIDIERLAURENT
  • Au Diable Vauvert 2014
  •  

Guylain Vignolles devenu très tôt Vilain Guignol travaille dans l’usine qui renferme "le monstre" qui détruit les livres... Une énorme machine dans laquelle il trouve cependant quelques feuilles éparses sauvegardées qu’il lit chaque matin à haute voix dans le compartiment du RER qu’il emprunte... jusqu’au jour où il trouve une clé USB perdue et pleine des textes de Julie...
C’est un roman d’une grande fantaisie aux personnages divers et truculents : Yvon le gardien qui parle en alexandrins, le vieil ouvrier mutilé qui récupère ses jambes en achetant les livres fabriqués dans la pâte à papier du jour de son accident... et Julie jeune et jolie à l’improbable métier...
Une fable, un conte, un texte au rythme soutenu, une histoire saugrenue où le livre et l’écriture nourrissent la vie. Un bien agréable moment de lecture.


  • LA PLUIE ÉBAHIE
  •  
  • Mia COUTO
  • Chandeigne 2014

Un titre qui est déjà toute une histoire...
A Senaller, au Mozambique, la pluie ne tombe plus... Le village est-il victime d’une malédiction divine ou de l’usine d’à côté ? L’enfant raconte comment sa mère va agir alors que son père a "oublié de vivre". Il trouve le réconfort auprès de son grand-père, aussi dessèché que les terres qui les environnent, mais qui sait encore raconter des histoires.
C’est un texte dense, poétique qui enchante le lecteur en lui dévoilant une réalité quotidienne transformée par une écriture remarquable.
Voir du même auteur : "L'accordeur de silence" .


  • LA CONFESSION DE LA LIONNE
  •  
  • Mia COUTO
  • Métailié 2014

Une "explication liminaire" indique la réalité des faits : en 2008, en quelques semaines, des lions attaquent et tuent 26 personnes dans une région du nord du Mozambique. Des chasseurs expérimentés sont adjoints aux chasseurs locaux pour éliminer les "lions mangeurs d’hommes".
Suit le roman autour de deux personnages principaux qui racontent : Mariamar, la sœur de la dernière victime, qui vit dans le village de Kulumani ; Arcanjo Baleiro , chasseur expérimenté et reconnu qui a été dépêché sur les lieux.
Mariamar partage la très dure vie des femmes d’un village "traditionnel" appauvri au long du temps par l’esclavage, la colonisation portugaise, la guerre civile. Elle subit comme les autres la dureté des lieux et des hommes dans son corps et son esprit.
Arcanio qui vient de la ville a lui aussi une histoire lourde. Les lions rôdent autour du village mais pas seulement...
C’est un roman complexe mais clair, qui entraîne le lecteur dans un monde déconcertant comme sait si bien les créer l’auteur.


MARS 2015


  • CHARLOTTE
  •  
  • David FOENKINOS
  • Gallimard 2014
  •  
  • Prix Renaudot 2014
  • Prix des Lycéens 2014

Formidable quête que celle de D.Foenkinos sur Charlotte Salomon, artiste peintre assassinée par le régime nazi à 26 ans. Elle quitte Berlin menaçante et trouve refuge à Villefranche Sur Mer en France où elle réalise une œuvre picturale intense "Vie ? ou Théâtre ?" qu’elle confie à son médecin avant d’être arrêtée, déportée puis tuée à Auschwitz en 1943.
Le choix d’une écriture en phrases courtes, agencées comme dans un poème en prose donne au texte une grande densité, une respiration syncopée et haletante qui traduit parfaitement le drame de cette vie là et la recherche passionnée de l’auteur.
L’œuvre de Charlotte est conservée aujourd’hui au Musée Juif d’Amsterdam depuis 1971 après une série d’expositions dans les années 60 en Europe et aux Etats Unis.


  • LE TORT DU SOLDAT
  •  
  • Erri de Luca
  • Gallimard - Du monde entier 2014

Un roman court et percutant qui aborde en deux chapitres les notions de responsabilité, de mémoire et l’Histoire… Deux hommes se croisent un jour dans une auberge de montagne : l’un a le visage tanné par le soleil des sommets. Il explique son apprentissage du yiddish après s’être rendu à Auschwitz - Birkeneau, et aux commémorations de l’insurrection du ghetto de Varsovie 50 ans après la Shoah. Depuis il traduit les textes de la littérature yiddish quand il ne parcourt pas les Dolomites. L’autre, ancien criminel de guerre, vit dans l’ombre et le mensonge .Il ne regrette qu’une chose : avoir perdu la guerre. A partir de cette rencontre fugitive l’auteur crée une histoire qui frappe par sa densité avec une écriture tendue comme la corde d’un arc.
Voir du même auteur : "Le poids du papillon" .


  • LE MÉTÉOROLOGUE
  •  
  • Olivier ROLIN
  • Seuil 2014

Olivier Rolin qui parcourt la Russie depuis de nombreuses années livre dans ce récit une enquête sur le destin d’Alexei Féodossièvitch Vangengheim devenu en 1929 "le premier directeur du service hydro-météorologique de l’URSS".
C’est lors d’un voyage aux Solovski que l’auteur trouve un "album édité par la fille d’un déporté à la mémoire de son père". Ce livre contient les lettres à sa femme et les dessins à sa fille de 4 ans envoyés par Vangengheim depuis son arrestation en 1934 et sa relégation dans un camp.
C’est un récit chaleureux, précis, historique sur l’histoire d’un homme confiant en Staline et qui comme des milliers d’autres avait cru que son travail aiderait à la construction du socialisme.


FÉVRIER 2015


  • LE VIKING QUI VOULAIT ÉPOUSER LA FILLE DE SOIE
  •  
  • Katarina MAZETTI
  • Gaïa 2014

La belle saga d’une famille viking au Xe siècle installée sur une île du sud de la Suède. Un roman historique qui reconstitue habilement l’époque et les mœurs d’un peuple fascinant dont les bateaux naviguent loin, au-delà des mers, jusque sur les fleuves "Rus" à l’est...
Aventures, combats, amours, un texte agréable à lire qui apprend beaucoup au lecteur sans en avoir l’air.


  • PEINE PERDUE
  •  
  • Olivier ADAM
  • Flammarion 2014

C’est une région rêvée, privilégiée au bord de mer du côté de Nice. Un paradis pour certains, mais les laissés pour compte de la prospérité existent aussi et vivent là indifférents à la beauté des lieux. Les personnages se succèdent chacun avec son histoire dont l’auteur souligne les liens : études bâclées, petits boulots, ambitions perdues. Tous ces anti héros sont conscients de leur déveine mais sont incapables d’en sortir.
Olivier Adam avec précision et justesse, dresse un tableau amer d’une situation sociale que finalement peu d’auteurs ont abordé en cette rentrée littéraire. Une réussite.


  • TRAM 83
  •  
  • Fiston Mwanza MUJILA
  • Métailié 2014

République démocratique du Congo aujourd’hui. Le Tram 83 est un bar où se rendent Lucien, apprenti écrivain et son ami d’enfance Requiem trafiquant de seconde zone. Là se côtoie une faune truculente "en quête d’un bonheur bon marché".
C’est un premier roman nerveux, enlevé dont l’écriture pétillante, surprenante et les personnages improbables décrivent la situation plus générale du pays. Une réussite.


  • D
  •  
  • Robert HARRIS
  • Plon 2013

Paris, en 1895. Après un procès militaire à huis clos, le capitaine Dreyfus est dégradé et condamné à la prison sur l’île du Diable en Guyane dans des conditions particulièrement difficiles. Le colonel Picquart, convaincu de la culpabilité du traître, est nommé à la direction du service de renseignements de l’époque appelé "bureau des statistiques". C’est là qu’il découvre peu à peu l’étendue de l’injustice commise. La quête pour la vérité devient alors pour lui nécessaire et indispensable même si elle est dangereuse et menace sa carrière militaire.
C’est un roman historique ample, qui se lit comme un roman policier et d’espionnage. Particulièrement réussi, il captive l’attention du lecteur en faisant revivre toute une époque acharnée dans ses luttes pour le pouvoir. Un texte qui se lit d’une traite, un très bon moment de lecture.


  • FATHERLAND
  •  
  • Robert HARRIS
  • Première édition 1992
  • Édition Poche 1998

La lecture récente de D. de R. Harris, paru en 2014, nous a ramené à ce formidable roman paru en 1992, ou quand l’imagination s’appuyant sur l’Histoire crée l’impensable !
1964 : Hitler a gagné la guerre et l’ordre nazi règne en Europe. L'inspecteur March enquête sur le meurtre de deux hauts gradés SS qui ont fait la guerre 20 ans avant. Du trafic des œuvres d’art à la réalité mortifère du programme politique de Hitler, l’inspecteur, personnage sympathique, plonge dans un monde de délation, de meurtres, de corruption où les vainqueurs font régner l’ordre qu’ils avaient annoncé. A lire ou relire !


JANVIER 2015

La rentrée littéraire 2014/2015.


  • VIVA
  •  
  • Patrick DEVILLE
  • Seuil 2014

P. Deville nous plonge avec brio dans le Mexique des années 1930/1940. C’est un monde bouillonnant des échos de l’histoire de l’Europe du XXe siècle : révolutions, stalinisme, franquisme, guerres... Trosky l’homme d’action et Lowry l’inactif sont les personnages principaux de ce récit mais l’on croise aussi Frida Khalo, Diego Rivera, Tina Modotti...
C’est un récit remarquable sur l’histoire du Mexique et sur cette période, un excellent moment de lecture.


  • ÉQUATORIA
  •  
  • Patrick DEVILLE
  • Fiction et Cie 2009, paru aussi en poche chez Points

L’auteur a parcouru les lieux où a vécu Savorgnan de Brazza dont il reconstitue le parcours. Cette recherche s’accompagne d’autres rencontres et le récit nous permet de découvrir une page d’histoire : celle qui précède la colonisation du bassin du Congo, quand les européens découvrent des territoires immenses et inconnus laissés en blanc sur les atlas. On retrouve dans ce texte le style si particulier de Deville que nous avions apprécié déjà dans "Peste et choléra" paru en 2012.


  • PAS PLEURER
  •  
  • Lydie SALVAYRE
  • Seuil 2014

L’Espagne. Années 1936-1937.
Lydie Salvayre interroge sa mère très âgée sur ses souvenirs. Celle-ci lui raconte l’année lumineuse vécue à Barcelone quand elle a découvert une autre vie que celle de son village dans la fièvre de la résistance au putsch de Franco... En même temps l’auteure fait entendre la voix de Bernanos des "Grands cimetières sous la lune" publié en 1938. Royaliste et catholique, il dénonce les exactions des franquistes bénies par les autorités ecclésiastiques espagnoles de l’île de Palma. Deux vies, deux langages que tout sépare et qui pourtant révèlent le même esprit d’insoumission. Un récit remarquable. À lire.


  • TRISTESSE DE LA TERRE
  •  
  • Éric VUILLARD
  • Acte Sud 2014

L’histoire d’un incroyable spectacle, le "Wild West Show" qui parcourt les Etats Unis et l’Europe et que des millions de spectateurs ont vu avec enthousiasme. William Cody, alias Buffalo Bill, met en scène la conquête de l’ouest avec cow-boys, chevaux, poussière et même des indiens utilisés dans le spectacle qui décrit leur massacre.
Un récit percutant qui lève le voile sur une légende créée de toutes pièces.


DÉCEMBRE 2014


  • L'ÉPOUSE HOLLANDAISE
  •  
  • Éric Mac CORMACK
  • Point 2014

Un écrivain fait connaissance de son voisin, un vieil homme érudit et facétieux qui, malade et hospitalisé, veut lui raconter la vie de sa mère avant de mourir... Il n’en faut pas plus ou presque pour écrire un roman entraînant, surprenant, plaisant, charmeur dans lequel narrateur et lecteur sont emportés.
C’est un texte construit et maîtrisé qui guide le lecteur dans les aventures incroyables et exotiques d’une famille par ailleurs sans histoire... Un vrai régal pour le lecteur et un très agréable moment de lecture.


  • LES O'BRIEN
  •  
  • Peter BEHRENS
  • Éditions Philippe Rey 2014

L’histoire d’une famille du Canada qui traverse l’histoire du XX° siècle : les deux guerres mondiales, les années folles, la crise de 29, l’après-guerre... Parti de rien Joe O’Brien trace son chemin avec détermination et courage, et affronte les difficultés.
Une saga qui emporte grâce à des personnages attachants.


  • HOMESMAN
  •  
  • Glendon SWARTHOUT
  • Gallmeister 2014

Paru en 1988 aux Etats Unis, le livre est traduit et édité en France une première fois en 1992. La nouvelle édition et traduction accompagnent la sortie du film de Tommy Lee Jones en mai 2014.
Un roman loin des clichés sur les pionnières de l’Ouest américain. Parce que la vie est trop dure quatre femmes brisées perdent la raison... Mary Bee Cudy accepte de les ramener à l’est, dans leurs familles. C’est un voyage long et difficile que l’ancienne institutrice entreprend avec Briggs, vieux loup solitaire qu’elle a sauvé de la mort.
Les péripéties s’enchaînent, surprenantes, dans un récit qui tient en haleine d’un bout à l’autre de l’aventure... Une réussite.


NOVEMBRE 2014

Le centre régional du livre organise la seconde quinzaine de novembre sur Besançon "Les Petites Fugues". Le club a lu quelques auteurs qui seront présents :


  • LA DERNIÈRE FOIS OÙ J'AI EU UN CORPS
  •  
  • Christophe FOURVEL
  • Les éditions du Chemin de Fer 2011

Un petit texte "coup de poing" dans lequel une jeune prostituée albanaise raconte sa descente en enfer. La langue française qu’elle utilise et qu’elle a apprise sur le tas donne au texte une profondeur particulière faite d’approximations révélatrices de la douleur, du désespoir, de l’impossible liberté. De superbes pages aussi racontent la volonté de survivre...
Un texte fort, émouvant que les tâches rouge sang de Natalie Lamotte illustrent parfaitement.


  • LE MAL QUE L'ON SE FAIT
  •  
  • Christophe FOURVEL
  • La fosse aux ours 2014

Un récit court, un puzzle qui se reconstitue en trois chapitres. Les pièces sont d’abord mêlées, un homme sans but apparent déambule dans deux villes éloignées l’une de l’autre : Buenos Aires d’abord, Istanbul ensuite. Dans l’une il tente d’apprendre le tango, dans l’autre la Mosquée Bleue devient un havre de paix. Les pièces s’assemblent dans le dernier chapitre du livre quand il revient en France. Tous les moments vécus, comme survolés par un homme fatigué, s’emboîtent enfin et prennent sens.


  • LIBERTÉ DANS LA MONTAGNE
  •  
  • Marc GRACIANO
  • José Corti 2013

Le Vieux et la Petite se dirigent vers le nord, vers la montagne. Ils croisent le long du chemin bêtes et hommes dans une nature accueillante ou hostile. On ne sait pas pourquoi a lieu ce périple ni à quelle époque exactement, le Moyen Age sans doute. Ce sont des temps anciens, les temps du conte, du merveilleux, de la violence aussi. Avec une précision rare l’auteur donne à voir, à lire le monde ainsi traversé et parcouru. Le vocabulaire utilisé, ancien ou vieilli situe le récit dans un monde disparu, perdu que Graciano ressuscite avec maestria.
C’est un texte exigeant certes, mais c’est un récit qui réussit à fasciner le lecteur comme envoûté par un rythme lancinant.


  • JE SUIS LA MARQUISE DE CARABAS
  •  
  • Lucile BORDES
  • Liana Lévi 2012

"Le marquis de Carabas" était le nom que le Chat Botté avait donné à son pauvre maître. Grâce à ce nom, le monde change et le meunier devient le héros d’une histoire merveilleuse...
En interrogeant son grand-père, une jeune femme découvre une histoire familiale et un monde oubliés. Elle retrouve les traces de la dynastie des Pitou qui sillonna la France en roulottes pour des spectacles de marionnettes à fil jusqu’à l’arrivée du cinéma parlant. Elle raconte avec délicatesse et tendresse comment le métier s’est transmis, le quotidien des saltimbanques de l’époque, les succès, puis l’inéluctable disparition jusqu’à ce grand-père instituteur. Chez lui, les traces de ce passé sont infimes mais c’était sans compter sur cette petite-fille, écrivaine, qui découvre avec un plaisir évident la belle histoire de sa famille et devient ainsi une nouvelle marquise de Carabas... À découvrir.


  • LE ROI D'AFGHANISTAN NE NOUS A PAS MARIÉ
  •  
  • Ingrid THOBOIS
  • Phébus 2007

Ce roman court est le récit sensible d’un voyage. Voyage en amour, tout en douceur et douleur, voyage en Afghanistan, terre d’exil et de découvertes loin des clichés.
Un récit particulièrement réussi, poétique, clair de cette jeune romancière voyageuse. À découvrir.


OCTOBRE 2014

Trois livres évoquant le passé et la vie des indiens en Amérique du Nord


  • DANS LE GRAND CERCLE DU MONDE
  •  
  • Joseph BOYDEN
  • Albin Michel 2014

Le Canada au XVIIe siècle et trois voix pour raconter la fin d’un monde : "Oiseau" le guerrier huron, "Chutes de neige", une adolescente iroquoise enlevée à sa tribu, "Christophe" ou le "Corbeau" un jésuite français. L’auteur, d’origine indienne, recrée le passé des Wendats et leur histoire. Un formidable récit qui plonge le lecteur dans la culture des sociétés indiennes face à la présence insidieuse et finalement victorieuse de la christianisation. Le roman montre clairement l’opposition des deux cultures, les valeurs des mœurs indiennes totalement incomprises à l’époque et niées. C’est un roman émouvant, violent parfois, destiné à faire découvrir un monde bien loin des clichés. A lire.


  • LA DERNIÈRE FRONTIÈRE
  •  
  • Howard FAST
  • Gallmeister 2014

En 1878 aux Etats Unis, les guerres indiennes sont terminées. Les tribus parquées dans des réserves. Dans l’Oklahoma, région aride, un groupe de cheyennes de 300 personnes décident de rejoindre le Wyoming au nord et les terres de leurs ancêtres. Commence alors une poursuite impitoyable menée par l’armée contre un groupe d’hommes, de femmes et d’enfants déterminés à retrouver sa liberté et sa dignité. Fait réel qu’ Howard Fast a fait surgir de l’oubli en 1941, réédité aujourd’hui, et qui informe de manière remarquable sur les derniers instants de la disparition d’un peuple.


  • INDIANS ROADS
  •  
  • David TREUER
  • Albin Michel 2014

Un récit qui mêle l’Histoire, l’autobiographie, l’enquête sociale. Ce texte permet de découvrir la vie telle qu’elle est dans les réserves indiennes aux Etats Unis aujourd’hui avec un grand nombre d’exemples et de témoignages. Il apporte des informations sur le génocide passé mais aussi sur les lois multiples et les politiques qui gèrent les réserves aujourd’hui sans en cacher les dérives. Histoire complexe, douloureuse, Treuer dresse un état des lieux lucide et constate lors de l’enterrement de son grand-père : "Le drapeau américain flotte à côté de celui de la réserve de Leech Lake. J’essaie de voir lequel flotte le plus haut, mais il est impossible d’en décider vraiment."


SEPTEMBRE 2014

Mongolie, Algérie, Etats Unis … une rentrée Polars !


  • YERULDELGGER
  •  
  • Ian MANOOK
  • Albin Michel 2013

Un polar dans la Mongolie contemporaine qui vit avec le souvenir de Gengis Khan, du régime soviétique, de la présence chinoise, de son histoire tumultueuse, souvent sauvage, de sa culture nomade presque oubliée. Quand Yeruldelgger retrouve le cadavre d’une enfant de 5 ans enterrée à la va vite, son passé lui saute à la gorge. Un temps déboussolé, il retrouve au contact de sa formation dans un temple issu de Shaolin, puis au contact de la vie nomade la force de traquer les assassins. Personnage attachant, il traverse les épreuves pour redonner à son pays des valeurs perdues au cours des siècles.
L’auteur, parisien, connaît parfaitement le pays et en propose une lecture éclairante. Un polar rythmé, imprévu, violent certes, qui propose un voyage surprenant dans un pays méconnu pour beaucoup d’entre nous. A faire !!!...


  • QU'ATTENDENT LES SINGES...
  •  
  • Yasmina KHADRA
  • Julliard 2014

Quelle enquête peuvent mener les policiers dans un pays où règnent la corruption, la misère, l’ennui ? Comment Nora et ses collègues, à la recherche du meurtrier de la belle et jeune vierge massacrée vont-ils procéder ?
Un roman, facile à lire, qui tient du polar mais qui dresse aussi un tableau sombre d’Alger aujourd’hui où quelques hommes et femmes se tiennent encore debout malgré tout.


  • UNE BELLE SALOPERIE
  •  
  • Robert LITTELL
  • Points 2013

Lemuel Gunn "avec deux n", ancien de la CIA, de retour d’Afghanistan, succombe au charme d’Ornella la comtesse aux pieds nus qui l’engage pour rechercher un certain Emilio Gava disparu alors qu’il était en liberté sous caution. Entre mafia et FBI, le privé parcourt les Etats Unis dans sa vieille voiture, obstiné et lucide sur ses amours et ses emmerdes.
Beaucoup d’humour dans ce roman policier classique et agréable à lire, aux multiples rebondissements.



SELECTION DU CLUB LECTURE SAISON 2013 / 2014



JUIN 2014


  • AUTOMOBILE CLUB D'ÉGYPTE
  •  
  • ALAA EL ASWANY
  • Acte Sud 2014

La famille Hamam, ruinée, venue de Haute Egypte s’est installée au Caire, le père travaille à l’Automobile Club : le directeur est anglais, le chef du personnel égyptien, l’un raciste et colonialiste, l’autre gère son personnel comme au Moyen-Age, sévices corporels compris.
A travers l’histoire de ce club très privé et l’histoire de la famille, l’auteur dresse un tableau complet de la société égyptienne au temps du roi Farouk. Féodalisme, colonisation, pouvoir sous toutes ses formes, le fonctionnement de la société de l’époque est déjà remis en cause par la jeune génération. Un récit remarquable, vif, entraînant, fouillé qui donne des clés pour comprendre l’Egypte d’aujourd’hui. A lire.


  • PRAGUE FATALE
  •  
  • Philippe KERR
  • Editions du Masque 2014

Un roman policier en 1942 entre Berlin et Prague. Comment Bernie Gunther, capitaine dans les services du renseignement et affecté au département des homicides, peut-il enquêter sur un seul crime en période de crimes de masse ? Comment déjouer les multiples traquenards mis en place par Reinhard Heydrich qui l’a convoqué dans son château de Prague ? Comment sauver Arianne, la belle, qu’il a déjà cru sauver d’une agression à Berlin ? Et surtout comment rester un homme d’honneur dans un pays totalement corrompu.
Un polar surprenant et prenant, un moment de lecture... qui secoue !


  • VERRE ET CENDRES
  •  
  • Ann Syrehn TOMASEVIC
  • Gaïa 2013

Une saga familiale autour du personnage de Lili, jeune bourgeoise franco-allemande originaire de Mulhouse. Vienne, Berlin, New York, la jeune femme traverse l’histoire bouleversée du siècle à la recherche du bonheur malgré tout.
Un roman bien écrit, plaisant à lire, une héroïne attachante, une évocation précise des faits historiques. Un premier roman réussi.


  • UNE ENFANCE DE RÊVE
  •  
  • Catherine MILLET
  • Flammarion 2014

Un texte autobiographique qui retrace les moments de l’enfance à l’adolescence qui ont structuré la personnalité de l’auteure. Une observation fine, doublée de sincérité dans ce texte qui s’attache au monde perçu à niveau d’enfant.
Si le lecteur peut reconnaître dans ce récit des étapes de son propre vécu, Catherine Millet montre bien ce qui distingue son parcours de celui des autres. Un texte remarquable.


MAI 2014


Parmi les nombreux livres consacrés à la guerre de 14/18, le club lecture a particulièrement aimé quelques textes : il vous propose un témoignage-document écrit par un poilu, un roman d’Histoire d’un grand écrivain italien peu connu, deux romans historiques d’auteurs français contemporains.
Bonne lecture !


  • LES CARNETS DE GUERRE DE LOUIS BARTHAS, TONNELIER, 1914/1918
  •  
  • Édition Maspero 1978
  • Découverte poche 1997 et 2003

Louis Barthas n’a écrit qu’un seul livre, animé par l’idée qu’il devait témoigner sur ses années de tranchées pour tous ses camarades morts. Il prend des notes alors qu’il est sur le front, il les met au propre après guerre sur 19 petits cahiers illustrés de nombreuses cartes postales. Véritable chronique historique de ces quatre années de guerre, précise, admise comme une mine par les historiens, son récit est remarquable : sans recherche littéraire son texte a une grande vivacité, il n’est jamais répétitif. Il dresse un tableau extrêmement clair des conditions inconcevables de la vie des poilus au front, il fait preuve aussi d’une grande lucidité sur le mépris, la morgue, les incompétences de l’état-major de l’époque vécus au quotidien et que les poilus payent au prix fort. Teinté d’ironie, de remarques souvent cinglantes, d’humour parfois, d’humanisme aussi, son texte n’est jamais ennuyeux. Il ne raconte que ce qu’il a vu, éprouvé, ressenti, ne limite pas son récit aux seules tranchées mais dresse un tableau complet du front avec ses bases arrières, domaine des embusqués pour tous les poilus des tranchées. Enfin, on peut rappeler que quelques monuments aux morts pacifistes ont été construits en France après guerre. Celui de Pontcharra sur Bréda en Isère porte, inscrit sur la pierre, les dernières lignes du livre de Barthas : "Souvent je pense à mes très nombreux camarades tombés à mes cotés. J'ai entendu leurs imprécations contre la guerre et ses auteurs, la révolte de tout leur être contre leur funeste sort, contre leur assassinat. Et moi survivant, je crois être inspiré par leur volonté en luttant sans trêve ni merci jusqu'à mon dernier souffle pour l'idée de paix et de Fraternité humaine. Février 1919. "


  • L'ANNÉE DE LA VICTOIRE
  •  
  • Mario RIGONI STERN
  • Collection 10/18 2000

En mai 1916, l’Italie déclare la guerre à l’Autriche-Hongrie, l’affrontement a lieu sur le plateau d’Asiago, en Vénétie, au nord-est du pays. La famille de Mattéo quitte précipitamment le village, avec les autres réfugiés elle s’installe dans des hameaux de la vallée. Le père est mobilisé, le grand-père et Mattéo, qui quitte l’école, travaillent pour subvenir aux besoins de la mère et des deux sœurs. Quand arrive le premier jour de paix, c’est le silence d’abord qui tient éveillée la famille mais surtout l’espoir de retourner dans leur maison, sur leurs champs et de retrouver leurs racines. Et la victoire est amère...
Dés le premier chapitre de ce récit, on découvre avec Mattéo l’étendue du désastre : en trois ans, les villages ont été détruits, les maisons rasées, le paysage bouleversé par les tranchées, les trous d’obus, les constructions militaires, les terres empoisonnées par les gaz ou truffées d’explosifs, les forêts détruites, les potagers occupés par les tombes creusées à la va-vite là où la terre était plus molle... Mattéo ne trouve que la poupée de chiffon de ses sœurs sous un tas de gravats et la louche qui a servi aux soldats, italiens ou autrichiens à puiser l’eau de la source... Dans l’année qui suit, les mesures administratives bloquent le retour au village, à la reconstruction, au travail. On trouve dans ce roman toutes les caractéristiques du conflit de 14/18 : guerre de position, morts innombrables, destructions massives. Au plus près des hommes et des faits, Rigoni Stern dénonce la guerre menée là et qui s’est déroulée de la même manière qu’ailleurs et avec les mêmes conséquences... C’est un texte documenté sur cette région d’Italie qu’il connaît parfaitement, qui articule la vie quotidienne à la Grande Histoire. Un récit clair, sans fioriture, qui rend compte avec retenue de la réalité vécue.


  • AU REVOIR LÀ-HAUT
  •  
  • Pierre LEMAÎTRE
  • Albin Michel 2013

L’après-guerre montrée comme une autre guerre... Quand reviennent les Poilus survivants et les gueules cassées, l’arrière veut surtout oublier les années terribles. C’est l’expérience que font les deux copains liés à la vie à la mort sur le champ de bataille. Le roman s’attache à décrire leur impossible réinsertion dans un monde où reprennent les affaires et où ils n’ont plus leur place. De nombreux récits ont déjà rendus compte de ce problème lié à toutes les guerres, comme par exemple, l’impossible réinsertion des Vétérans du Vietnam, pour ne citer qu’un exemple. C’est surtout l’autre thème du livre qui est le plus percutant et où l’on apprend encore sur le cynisme de certains... "Pour le commerce, la guerre présente beaucoup d’avantages, même après". En effet, la forme du conflit fait que d’innombrables morts jonchent les sols, enterrés à la va-vite. Il faut exhumer, identifier, créer les cimetières militaires où les placer... Le marché est énorme et donne l’occasion de tous les trafics.
Un roman où l’intrigue rebondit vite, qui mêle deux histoires intimement liées et qui laisse un goût amer, une nouvelle fois, sur La Grande Boucherie...


  • LE COLLIER ROUGE
  •  
  • Jean-Christophe Rufin
  • Gallimard 2014

Morlac, le poilu décoré de la der des der, est en prison en attente d’un jugement pour outrage... à qui ? à quoi ? Le juge Lantier Du Grez, officier militaire, ancien combattant aussi, devra le déterminer et proposer la peine... Entre les deux hommes, le face à face ne durera que quelques jours, le temps aussi au chien fidèle posté à l’extérieur de la prison de s’épuiser en aboiements dans la canicule de cet été d’après guerre.
Un texte vif qui entraîne le lecteur dans la complexité de la guerre de 14-18, sans lourdeur, grâce à une histoire surprenante et fascinante. Une réussite et un très agréable moment de lecture.



AVRIL 2014



  • L'HOMME QUI AVAIT SOIF
  •  
  • Hubert MINGARELLI
  • Stock 2014

Le Japon en 1946, pendant l’occupation américaine.
Hisao Kikuchi oublie et perd sa valise dans le train dont il est descendu pour boire. Boire, obsession récurrente depuis qu’il a été démobilisé. L’explication surgit peu à peu à travers le récit de la bataille de Peleliu où son ami, celui qui chantait, est mort. Mais sur le chemin qu’il suit pour retrouver son bien et l’œuf de jade à offrir à sa fiancée, Hisao peu à peu délaisse ses traumatismes et se tourne vers l’avenir.
C’est un texte sobre, épuré, d’une grande densité comme sait le faire Mingarelli. Histoires d’hommes, de fraternité, de chemin escarpé à suivre pour retrouver un sens à la vie. Un superbe récit.


  • LA DERNIÈRE FUGITIVE
  •  
  • Tracy CHAVALIER
  • Quai Voltaire 2013

1850 ; Honor et sa sœur Grace quittent l’Angleterre pour l’Amérique. Grace doit épouser Adam Cox établi à Faithwell dans l’Ohio. Issues d’une sévère communauté quaker, elles retrouveront de l’autre côté de l’Atlantique "La société des Amis". Mais rien ne se passe comme prévu. Honor, seule, va découvrir une terre étrangère, brutale, rigoriste et encore esclavagiste. La timide jeune fille est confrontée à un monde inconnu qu’elle cherche à comprendre et dans lequel elle affirme, au risque d’en être exclue, sa personnalité.
En même temps que la description précise des conditions de vie des pionniers, l’auteure dresse un superbe portrait de femme qui ne renie rien et sait aller de l’avant.

De la même auteure, beaucoup d’entre vous connaissent "La jeune fille à la perle".


  • PRODIGIEUSES CRÉATURES
  •  
  • Tracy CHEVALIER
  • Folio 2009

L’histoire de deux femmes dans l’Angleterre du XIXe siècle passionnées par la recherche des fossiles dans la petite ville de Lyme sur la côte du Dorset. Mary Anning et Elizabeth Philpot ont véritablement existé et ont contribué l’une et l’autre à des découvertes essentielles en paléontologie. Le roman décrit la vie, la quête et le travail de ces deux femmes dans une société qui a bien du mal à reconnaître leur apport scientifique et l’intérêt de leur travail.
C’est un roman sur l’époque, la place des femmes, la recherche scientifique. L’auteur réussit à nous faire découvrir et partager des connaissances sur le monde des ichtyosaures, des plésiosaures et autres fossiles (!) sans difficulté. Passionnant pour le contenu historique et scientifique. À lire !



MARS 2014



  • MAMMOUTH
  •  
  • Antonio PENNACCHI
  • Liana Levi 2013

L’auteur a travaillé 30 ans dans l’usine Fulgorcavi, fermée en 2010, à Latina en Italie. Mammouth est son premier roman écrit en 1986-1987, publié une première fois en 1994, republié en 2011 avec un énorme succès en Italie, traduit en France en 2013. Puisant dans son expérience directe il raconte quelques jours de la nouvelle lutte des ouvriers contre la fermeture de leur usine.
Un récit pétillant, clair, précis, ironique sur les hommes et l’époque. Un premier roman réussi, à lire.


  • CANAL MUSSOLINI
  •  
  • Antonio PENNACCHI
  • Livre de poche 2013

Une histoire du fascisme italien liée à la famille Perruzi. Métayers en Vénétie, ils rejoignent, ruinés, contraints et forcés, la région des marais-pontins où se construit le canal Mussolini, avec 30 000 autres émigrés de l’intérieur à qui l’on a promis la propriété de la terre.
Haut en couleurs, c’est un récit truculent écrit avec beaucoup d’ironie. Il apporte de nombreux éclaircissements sur cette période de l’Histoire italienne, les personnages sont nombreux, les péripéties aussi... Un savoureux moment de lecture.


  • ESPRIT D'HIVER
  •  
  • Laura KASISCHKE
  • Bourgois 2013

"Quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux". A son réveil, Holly sait qu’elle l’avait oublié, mais c’est là... Commence alors la longue journée de Noël dans un huis clos étrange. L’auteure nous mène par des chemins inquiétants, où l’on devine le pire sans jamais pouvoir l’identifier. C’est un roman fascinant d’où la panique sourd d’objets dérisoires et familiers dans une maison calme en apparence alors que le blizzard se déchaîne à l’extérieur.
Un excellent roman, à lire.


  • LE ROYAUME DES PERCHES
  •  
  • Martti LINNA
  • Gaïa Polar 2013

Un cadre idyllique pour la pêche : un lac aux eaux tranquilles noyé parfois dans les brumes des grands espaces finlandais. La nature est sauvage, idéale pour Ilpo Kauppinen qui aime la pêche et sa femme Hilkka. Elle disparaît. L’enquête pour la retrouver piétine, la surface de l’eau reste calme, si lisse, comme le visage d’ Ilpo ou de ceux qui l’entourent... Rien ne doit troubler les perches qui hantent les fonds du lac…
C’est un roman policier intrigant, dont les personnages ne sont lisses qu’en apparence, bien sûr !



FÉVRIER 2014

La ville, personnage de roman, est l’un des thèmes du club lecture cette année. Les titres de roman sont nombreux, les villes lointaines, réelles ou imaginaires.



  • UNE VILLE EN TEMPS DE GUERRE
  •  
  • Abdelkader DJEMAÏ
  • Seuil 2013

1961-1962, Oran.
La ville comme un personnage : les rues, les bâtiments, les statues, les terrains vagues, le vélodrome, les arènes , le port , les quartiers et aussi les odeurs, les musiques, les cris. Ce sont autant d’endroits qu’habite Lahouari entre 8 et 11 ans, avec sa famille. Ses souvenirs d’enfant sont liés à la fin tragique de la guerre d’Algérie à Oran. L’auteur tresse son récit avec les lieux et l’Histoire de cette période quand celle que l’on surnommait "la Radieuse" est défigurée par les barbelés, les destructions, les assassinats, les règlements de compte.
C’est un récit très attachant, précis, sur cette ville qui 50 ans plus tard l’habite toujours. Une réussite, à lire.


  • LE QUATRIÈME MUR
  •  
  • Sorj CHALANDON
  • Grasset 2013
  • Prix Goncourt des Lycéens

Magnifique et désespéré, Le Quatrième Mur est le récit d'une utopie et une ode à la fraternité. Antigone n'y est plus une simple pièce : c'est un bloc de mots jeté dans les flaques de sang.
En 1982, Georges, pour réaliser le vœu ultime de son ami part à Beyrouth pendant la guerre du Liban pour monter la pièce "Antigone" d’Anouilh. Il veut créer un lieu de paix dans une ville détruite, déchirée : "Je propose d’oublier nos religions, nos noms, notre camp. Nous sommes des acteurs". Le projet fou peu à peu se met en place, malgré les antagonismes, les difficultés matérielles, les doutes, puis survient  l’opération "paix en Galilée" et le massacre de Sabra et Chatila.
C’est un récit très riche et structuré qui oscille entre les mondes : Beyrouth, en guerre, Paris, en paix ; la scène réelle de la guerre, la scène théâtrale ; l’impossible utopie, la nécessaire utopie. À lire.


  • LE CHRIST S'EST ARRÊTÉ À ÉBOLI
  •  
  • Carlo LÉVI
  • Folio Gallimard 1948

"Le Christ s’est arrêté à Eboli", c’est ainsi que la population de Gagliano exprimait sa détresse dans les années 30. Gagliano est un village de Basilicate en Italie du sud, Eboli est un peu plus au Nord, proche de Salerne. Carlo Levi, peintre, écrivain, diplômé en médecine, antifasciste y est consigné en résidence surveillée de 1934 à 1936.Il découvre une région gangrenée par la misère : malaria, malnutrition, isolement, insalubrité, oppression sont le quotidien d’une population oubliée du reste de l’Italie. L’Etat , l’Eglise, les "seigneurs" des villages c’est à dire des hommes dont le moindre "titre" fait des hommes de pouvoir , ne se manifestent que pour prélever des impôts, la plupart du temps insolvables. Levi raconte son séjour, ses rencontres avec cette population abandonnée dans un livre qui contribuera à mettre au jour "cette honte de l’Italie". Après guerre, la loi De Gasperi imposera l’évacuation des grottes habitées comme à Matera, site classé UNESCO aujourd’hui.


Autres titres pour compléter le thème de la ville, personnage de roman :

- "Rue des Syriens" de Raphaël CONFIANT.
- "Lumières de Pointe Noire" de Alain MABACKOU.
- "Les nuits de Vladivostok" de Christian GARCIN.
- "Sanderling" de Anne DELAFLOTTE MEHDEVI.
- "Les saisons de Louveplaine" de Cloé KORMAN.
- "La vallée des masques" de Tarun TEJPAL.



JANVIER 2014


  • UN LONG CHEMIN VERS LA LIBERTÉ
  •  
  • Nelson MANDELA
  • Fayard 1995

Mandela commence l’écriture de son autobiographie en 1974 à Robben Island pendant sa détention. Il reprend et termine son texte en 1990 après sa libération. La première publication en français date de 1995.
C’est un document non seulement sur la vie personnelle de son auteur mais aussi sur l’Afrique du Sud, le cheminement politique, la mise en place des stratégies de l’ANC dans sa lutte pour une nation "Arc en ciel". On peut compléter cette lecture avec les romans récents :
- "L’odeur des pommes"  (voir ci-dessous) et "Les rois du paradis" de Mark BEHR
- "Un monde beau, fou et cruel"  (voir ci-dessous) de Troy BLACKLAWS
- "Un passé en noir et blanc" de Michiel HEYNS.


  • L'ODEUR DES POMMES
  •  
  • Mark BEHR
  • Parution 1995
  • Traduction 2010
  • J'ai lu 2013

Premier roman de Mark Behr. En 1973, Marnus a 10 ans, il vit dans une famille afrikaner qu’il chérit. Son père est général, sa mère a quitté le métier de chanteuse d’opéra pour s’occuper à plein temps de ses deux enfants… Le milieu est aisé, catholique, parfaitement à l’aise dans l’idéologie raciste des Afrikaners de l’époque qu’elle revendique. Marnus vit et observe une réalité qu’il ne peut vraiment comprendre mais dont il perçoit les failles en particulier quand son père reçoit un militaire chilien qui vient de participer au coup d’état de Pinochet. Dans une famille campée sur des certitudes jamais dépassées, incapable de saisir la nécessaire évolution d’une société gangrenée par l’apartheid, Marnus grandit sans prise sur son destin.
Un roman réussi qui apporte des éléments complémentaires au second livre de Mark Behr "Les rois du paradis" paru en 2013.


  • UN MONDE BEAU, FOU ET CRUEL
  •  
  • Troy BLACKLAWS
  • Flammarion 2013

Après Mark Behr : "L’odeur des pommes" et "Les rois du paradis", et Heyns Michiel "Un passé en noir et blanc", Troy Blacklaws auteur Sud africain nous livre une nouvelle approche du pays après l’apartheid. C’est l’histoire de deux "colored", Jabulani émigré du Zimbabwé et Jéro, étudiant du Cap qui sont chahutés par une société déboussolée loin d’avoir pansé ses plaies.
Un récit alerte, amusant, enlevé dont les personnages truculents subissent des événements dramatiques souvent mais auxquels ils savent faire face. Un regard aigu sur un pays aux magnifiques paysages qui a encore bien du chemin à parcourir pour s’apaiser.


  • SANDERLING
  •  
  • Anne DELAFLOTTE MEHDEVI
  • Gaïa 2013

Landry, paysan français, visite le Groenland. Après un accident, il y reste plusieurs mois, découvre une terre nue et glacée, une culture, un ami et les oiseaux migrateurs. Il rentre enfin à Belligny à deux heures de route de Paris. C’est un village d’agriculteurs confrontés comme tant d’autres aux difficultés d’un métier en pleine mutation. Le roman qui commence comme une chronique de la vie paysanne avec des personnages haut en couleurs ou attachants, tout à coup bascule dans la science fiction quand après plusieurs semaines d’attente angoissée survient l’éruption d’un, deux, puis trois volcans islandais. La catastrophe naturelle modifie alors la vie entière de la Scandinavie, gagne l’Europe puis les pays de l’Est. Le monde change, comment faire face ?
Un roman vraiment surprenant et intéressant par tous les thèmes qu’il aborde, qui plonge le lecteur au fil des pages dans un récit tendu, très bien mené, captivant, loin finalement de ce qu’annonce la quatrième de couverture du livre. A lire.


  • LES FUYANTS
  •  
  • Arnaud DUDEK
  • Alma 2013

L’auteur bisontin propose un roman court, qui se penche sur la vie de quatre hommes d’une même famille qui les uns après les autres renâclent devant les liens, la famille, la filiation : Jacob, le grand-père s’est évanoui sans donner de nouvelles ni en prendre pendant 35 ans. David, le père a fui définitivement en se suicidant. Simon, l’oncle, vit seul, incapable de s’engager sinon auprès de son neveu. Seul le petit dernier, Joseph, rompt ce refus de filiation en s’interrogeant sur les circonstances de la mort de son père, David. Le constat est amer : la fuite n’a pas réglé les problèmes ni apporté le bonheur.
Beaucoup d’ironie dans ce petit roman familial, très construit, qui réfléchit finalement sur la difficile acceptation de la vie comme elle va...
Autre roman : "Rester sage" en 2012


  • LA CLAIRE FONTAINE
  •  
  • David BOSC
  • Verdier 2013

Condamné en 1871 pour sa participation à la Commune et en 1873 à une énorme amende pour reconstruire la colonne Vendôme, Courbet s’exile en Suisse à la Tour-de-Peilz au bord du lac Léman. Il y meurt le 31 décembre 1878. Le roman s’attache avec sympathie et érudition à ces quelques années où Courbet jouit de la liberté de peindre, de faire la noce et de se baigner dans les lacs et rivières de la région.
Une très belle évocation des dernières années de ce peintre hors norme.



DÉCEMBRE 2013


  • LE RHINOCÉROS D'OR
  •  
  • F.X. FAUVELLE-AYMAR
  • Alma 2013

Il ne s’agit pas d’un roman mais d’un beau livre d’histoire.
En 34 courts chapitres l’auteur spécialiste de l’Afrique ancienne dresse le panorama de l’Afrique médiévale subsaharienne du VIIIe au XVe siècle. A partir des sites, des objets, des archives, il propose une découverte captivante de cette histoire tout en apportant des explications sur les difficultés de ce travail et sur l’apport indispensable des archéologues qui étudient les manuscrits, les vestiges, les traces d’un passé enfoui. Le texte est facile à lire, chaque petit chapitre aborde un seul fait, il donne cependant une information dense sur l’Afrique ancienne dont l’histoire a souvent été sous-estimée ou même niée.
Une découverte passionnante qui rend savant !


  • LE RIRE DU GRAND BLESSÉ
  •  
  • Cécile COULON
  • Viviane Hamy 2013

Un pays imaginaire et totalitaire où les citoyens dociles se rendent au stade pour écouter les textes du "Liseur" fabriqués à la chaîne dans "La Maison des mots". La littérature est devenue l’ennemi public numéro 1. Les agents de sécurité, analphabètes, surveillent les stades et garantissent l’ordre jusqu’au jour où "1075" un agent exceptionnel découvre l’alphabet...
C’est une fable ironique, parfaitement structurée, très plaisante à lire qui aborde de manière originale le rôle du livre et de la liberté de penser.


  • LES SAISONS DE LOUVEPLAINE
  •  
  • Cloé KORMAN
  • Seuil 2013

Louveplaine, une ville de Seine-Saint-Denis. Quand débarque Nour, venue d’Algérie, Hassan a disparu. Elle devait le rejoindre avec leur petite fille, il avait tout prévu. Sur les traces de Nour, le lecteur découvre la cité et ses habitants. Immeubles condamnés, caves obscures, esplanades venteuses, une forêt mystérieuse à proximité, Nour s’approprie les lieux peu à peu. Sonny, le bon élève du lycée, bon trafiquant aussi, Soufia, l’infirmière chaleureuse l’aident ou l’embrouillent dans sa quête, elle avance à tâtons.
C’est un roman réaliste et poétique, attachant, original où un improbable cerf hante les rues à la tombée de la nuit. Une réussite.



NOVEMBRE 2013


  • LA SAISON DE L'OMBRE
  •  
  • Léonora MIANO
  • Grasset 2013
  • Prix Fémina 2013

Dans l’Afrique subsaharienne le clan Mulongo est victime d’un désastre : 12 jeunes initiés ont disparu après l’attaque et l’incendie partiel du village. Que sont-ils devenus ? Pourquoi et comment a eu lieu un tel drame ? Le chef du clan, quelques mères essaient de comprendre et partent à leur recherche dans le monde jusque là inconnu qui les entoure.
C’est un formidable texte qui amène le lecteur à découvrir les conditions de vie, les croyances, la culture du clan Mulongo confronté à "l’ombre" qui l’atteint et mène à sa disparition presque totale. Léonora Miano aborde dans ce roman l’histoire de la traite négrière dont elle décrit les mécanismes sur la terre d’origine et apporte un puissant éclairage sur sa nécessaire mémoire.
Autre roman : "Contours du jour qui vient" publié en 2006, prix Goncourt des Lycéens.


  • L'ÉCHANGE DES PRINCESSES
  •  
  • Chantal THOMAS
  • Seuil 2013

1721. Pour consolider les liens entre France et Espagne, Philippe d’Orléans, Régent de France a une idée : il propose deux mariages croisés : Lui même donne sa fille , Mlle de Montpensier, 11 ans au Prince des Asturies, futur Roi d’Espagne. Anna Maria Victoria, l’infante, 4 ans, sera offerte au futur Louis XV. Au delà des faits, ce roman d’histoire est une formidable plongée dans les cours royales respectives. Il dresse un tableau effarant de la vie aristocratique, des mœurs, des intrigues, des enjeux politiques quand les enfants royaux ne sont que des marionnettes malmenées.
Un roman fascinant, vif, plaisant à lire, à l’écriture enjouée, étayé par des extraits de lettres et documents sur un épisode historique incroyable.


  • YELLOW BIRDS
  •  
  • Kevin POWERS
  • La cosmopolite Stock 2013

Il ne s’agit pas d’un roman de plus sur la guerre mais d’un roman saisissant sur deux jeunes hommes que la guerre détruit en très peu de temps. Ils sont devenus copains, l’un a promis de ramener l’autre à sa mère... mais un seul reviendra brisé par ce qu’il a vécu et incapable de retrouver une vie normale. Avec une grande précision sur les conditions de cette guerre là, comme dans un documentaire, l’auteur montre aussi avec empathie le délitement rapide de ces deux jeunes entraînés dans et par une violence qu’ils ne maîtrisent pas.
C’est un premier roman sur la guerre en Irak très prenant, intéressant, émouvant, une réussite, à lire certainement.


  • SHÂB OU LA NUIT
  •  
  • Cécile LADJALI
  • Actes Sud 2013

L’autobiographie d’une jeune écrivaine dont nous avions présenté le beau roman "ARAL" publié en 2012. D’origine iranienne, le bébé "Roshan" est adopté en Suisse par Julie et Robert. Elle s’appellera Cécile. Sans lui cacher son adoption, ses parents restent pourtant silencieux sur son origine. Le silence devient au fil des années assourdissant quand il se double de celui de son père Robert sur son propre parcours. Toujours aimante de ses parents adoptifs, Cécile Ladjali parcourt cependant le chemin qui l’amène à accepter et comprendre l’histoire de son abandon.
Un récit éclairant sur l’impossible construction quand les secrets minent l’histoire familiale.


  • FAILLIR ÊTRE FLINGUÉ
  •  
  • Cécile MINARD
  • Rivages 2013

A la lisière des grandes plaines américaines de l’ouest, naît une ville vers laquelle convergent des personnages attachants et singuliers. Dans un western aux superbes paysages, l’auteure nous raconte l’histoire de ces hommes et femmes qui s’entendent encore pour construire des maisons mais surtout leurs vies dans les tous premiers moments de la conquête de l’ouest. Rien ne manque : une Indienne chamane, trois frères et leurs bœufs lents et massifs qui pataugent dans la boue, la tenancière du saloon, les filles, l’homme au passé trouble, le barbier, le cow-boy qui aime aussi les moutons, les voleurs de chevaux, les chasseurs de prime... et les grandes herbes des plaines qui se couchent sous l’orage.
Un beau roman, très agréable à lire, écrit de manière remarquable. Une réussite.



OCTOBRE 2013


  • SI TOUT N'A PAS PÉRI AVEC MON INNOCENCE
  •  
  • E.BAYAMACK-TAM
  • Pol 2013

Kim identifie très jeune la médiocrité dans laquelle se complaît "sa tribu". Des adultes irresponsables, qui fonctionnent en vase clos, les cinq enfants sont livrés à eux mêmes ou â la violence du monde sans aucun soutien. Lorenzo, l’enfant aux cheveux roux, le petit frère aimé de Kim, choisit le suicide... Seule Kim trouve très vite un ancrage à l’école où elle découvre beauté et pensée dans la poésie qu’elle s’approprie. Une vieille dame indigne à l’écoute lui permet aussi d’affirmer son identité bien loin des clichés de sa famille.
C’est un roman dérangeant, une histoire violente, une description acide d’une micro-société bornée et l’on peut avoir envie de croire que l’une au moins de ses enfants échappera à la misère intellectuelle et affective qui s’y révèle.


  • LES POISSONS NE FERMENT PAS LES YEUX
  •  
  • Erri de LUCA
  • Gallimard 2013

Un texte autobiographique. Cinquante ans après, Erri de Luca s’approche par l’écriture de celui qu’il fut quand il avait dix ans. Pendant cet été d’initiation le jeune garçon, fermé aux bruits du monde, féru déjà de lecture, rencontre "La Fillette" et découvre le sens du verbe "aimer" qu’il récitait mécaniquement jusque là en apprenant la conjugaison latine. Un beau texte chargé des nombreuses découvertes fondatrices de toute une vie, que l’enfant fait sur lui même.
On retrouve dans ce récit le style remarquable de l’auteur de "Le poids du papillon" présenté en 2011.


  • PIETRA VIVA
  •  
  • Léonor de RECONDO
  • Wespieser 2013

Carrare en 1505 : c’est une éclatante montagne, un village difficile d’accès, des carriers durs à la tâche, des chemins caillouteux pour parvenir à la mer et aux bateaux qui emmèneront les blocs de marbre à Rome. C’est là que Michelangelo passe quelques mois pour choisir ceux qui serviront au tombeau commandé par le pape Jules II. Solitaire, bouleversé par la mort d’un jeune moine qui travaillait avec lui, il retrouve peu à peu au contact du marbre brut et grâce aux hommes du métier qui vivent là, grâce aussi à un enfant , de nouvelles voies pour donner vie à la matière inerte . C’est un roman qui donne de précieuses indications sur le travail concret mais qui explique aussi le cheminement intérieur du sculpteur dans sa création. Un très beau roman, écrit au plus près de la réalité du Carrare de l’époque et du travail du sculpteur.
De la même auteure : "Rêves oubliés" publié en 2012.
Sur Michelangelo, un autre roman remarquable : "Parle leur de batailles, de rois et d’éléphants" de M. Enard.



SEPTEMBRE 2013


  • LES ROIS DU PARADIS
  •  
  • Mark BEHR
  • JC Lattes 2013

L’Afrique du Sud en 2001. Michiel revient des Etats Unis pour 48 heures à l’enterrement de sa mère. Ce retour au pays natal très court permet cependant à l’auteur de tresser dans un récit parfaitement clair de multiples mémoires : celle du pays sous l’apartheid, les changements opérés ou non depuis sa suppression, l’enfance et l’adolescence de Michiel vécues avec ses deux frères dans une ferme située en rase campagne, les raisons de l’exil de Michiel "le petit dernier par qui l’infamie était arrivée", l’histoire de la famille, ses drames et ses silences, la mémoire de la mère, figure rayonnante parce qu’ouverte aux autres. C’est un roman foisonnant, émouvant aussi, sur un pays en pleine mutation où les traces d’un passé difficile surgissent partout, même sur les anciennes pierres tombales à moitié effacées dans la propriété familiale.
Un excellent roman. À lire.


  • LE NOM DU FILS
  •  
  • Ernest J. GAINES
  • Liana Lévi 2013

Dans les années 70, en Louisiane, Philippe Martin est le pasteur d’une petite ville. Ancien militant de la lutte pour les Droits civiques des années 60, il est aussi à la tête des luttes toujours en cours contre la discrimination. Homme respecté et respectable, son passé de jeune homme pauvre et inculte soudain le rattrape sous les traits d’un fils dont il a oublié le nom. A travers ce personnage qui veut comprendre "pourquoi" cela a pu se produire, Gaines retrace l’histoire des noirs de ces régions submergés par la misère, l’ignorance, le travail abrutissant. Un excellent roman comme "Dites leur que je suis un homme" et "Autobiographie de Miss Jane Pittman".
Nous pensons aussi au récit de Toni Morrison "Home".


  • QUATTROCENTO
  •  
  • Stephen GREENBLATT
  • Flamarion 2008

Comment des textes écrits sur de fragiles supports, âgés de plus de 2000 ans ont-ils pu parvenir sur les rayons de nos bibliothèques ? C’est ce que raconte ce livre remarquable et passionnant. En 1417, Poggio Bracciolini dit "Le Pogge" est le secrétaire d’un pape déchu, mais il est surtout, avec d’autres, un humaniste. Il visite monastères et abbayes d’ "Europe" à la recherche des textes oubliés de l’Antiquité pour les recopier et les faire connaître. C’est lui qui retrouve dans une abbaye allemande le manuscrit de Lucrèce "De natura rerum". Outre cette découverte fondamentale pour la pensée moderne, l’auteur décrit le contexte dans lequel se fait cette recherche et le formidable foisonnement intellectuel des débuts de la Renaissance en contradiction avec la volonté dogmatique de l’Eglise. Le "De natura rerum", écrit un siècle avant l’ère chrétienne, est un poème en six livres qui propose de contribuer au bonheur des hommes en éliminant la crainte des dieux et en fournissant de l’univers physique une explication matérialiste. Il a été mis à l’Index jusqu’en 1966.
Quattrocento est un livre facile à lire, d’une écriture limpide sur un sujet que l’on pourrait croire réservé à des érudits. A lire, certainement.


  • UN PASSÉ EN NOIR ET BLANC
  •  
  • Michiel HEYNS
  • Philippe Rey 2013

Un roman qui s’apparente à un policier en raison de la quête du narrateur. Il a quitté l’Afrique du Sud 20 ans auparavant, envoyé par son père en Angleterre pour échapper à la guerre "perdue d’avance" avec l’Angola. Il revient en tant que journaliste, attiré dit-il par "le contexte" du meurtre d’une cousine, une blanche qui a épousé un noir... Il se défend d’être nostalgique mais la confrontation avec son passé, la redécouverte d’un pays dont l’histoire est encore trop lourde à porter, fait craquer peu à peu la carapace qu’il avait revêtue dès l’enfance.
Michiel Heyns comme Mark Behr, auteurs contemporains d’Afrique du Sud, se penchent l’un et l’autre sur les vies brisées d’une société raciste et sur l’histoire de leur pays.


  • TÊTE DE MAURES
  •  
  • Didier DAENINCKX
  • L'Archipel 2013

Un roman policier bien mené et prenant qui s’appuie sur l’Histoire de la Corse de 1931 à 2012. En 1931, Pierre Laval met sur pied une expédition militaire destinée à éradiquer les bandits qui font la loi en Corse. En Mai 2012, un petit escroc parisien qui dix ans plus tôt a aimé d’amour tendre Lysia Dalersa lors de vacances en Corse reçoit l’annonce de sa mort. L’enquête qu’il mène alors révèle peu à peu ce qui relie des dates si éloignées, même si en Corse "Tout se fait, tout se sait, tout se tait".
Un agréable moment de lecture.



SELECTION DU CLUB LECTURE SAISON 2012 / 2013

  • DANS LES FORÊTS DE SIBÉRIE
  •  
  • Sylvain TESSON
  • Gallimard 2011
  • Prix Médicis Essai 2011

Ecrivain voyageur, l’auteur retrace dans un récit drôle, poétique, humaniste les six mois vécus sur les rives du Lac Baïkal dans une cabane. Nouvelle expérience d’un voyage immobile pour qui a fait un tour du monde à vélo, une traversée de l’Asie centrale à pied et bien d’autres pérégrinations. Ce choix est une manière de tourner le dos à la société certes, mais il s’agit surtout d’essayer une autre façon d’être dans le temps. Sans vivre en ermite, les visites chaleureuses et alcoolisées avec les Russes pêcheurs, gardes-forestiers sont assez fréquentes, il découvre l’espace, la solitude, le silence "le bonheur, le désespoir et finalement la paix".
Un récit attachant, limpide, très agréable à lire.


  • L'ABANDON DU MÂLE EN MILIEU HOSTILE
  •  
  • Erwan LARHER
  • Plon 2013

Très vite, les "Lettres de la religieuse portugaise", publié au XVIIe siècle, sont revenues à ma mémoire à la lecture de ce livre. Même désarroi, même passion amoureuse, même superbe écriture, pour un être disparu et trompeur, sans nom, que ses comportements et ses actions rattachent à son siècle, à qui l’on s’adresse sans espoir de réponse.
Timide, effacé, incertain, un jeune bourgeois dijonnais raconte son amour passion pour une fille aux cheveux verts. Elle l’ouvre à d’autres mondes mais l’un d’eux reste totalement secret, jusqu’au drame. Et, parce que l’auteur vit au XXIe siècle, c’est une histoire d’amour teintée d’ironie qui s’inscrit dans les années 80 quand les clivages sociaux s’exacerbent alors que les idéaux s’étiolent.
Un excellent roman, à lire.


  • JE SUIS UNE VIEILLE COCO
  •  
  • Dan LUNGU
  • Actes Sud 2008

Un des auteurs roumains invités au Salon du livre 2013, il fait partie de la jeune génération qui a commencé à écrire après la chute de Ceaucescu. Emilia Apostoae raconte sa vie : elle quitte très jeune son pauvre village natal pour la ville, elle y trouve l’eau courante, l’électricité, un travail. Elle est jeune, heureuse et ne se pose guère de questions. Quand change le régime elle s’accroche à ce passé heureux dont elle a accepté l’absurdité, et se revendique communiste, elle à qui on a imposé la carte du parti un an avant la fin du régime. C’est sa fille, partie au Canada, qui lui ouvre un peu les yeux.
C’est un récit vif, amusant, ironique qui décrit une transition difficile avec humour.


  • EUX SUR LA PHOTO
  •  
  • Hélène GESTERN
  • Arléa 2011

Il arrive toujours le temps où les enfants doivent trier les papiers de leurs parents... Hélène, la quarantaine, dont le père est décédé cherche dans l’appartement vide les papiers nécessaires au placement de sa mère adoptive atteinte d’Alzeimer. Elle trouve une photo où apparaît sa mère morte quand elle avait 3 ans et dont elle ne sait rien... Secrets et silences familiaux ont attisé la nécessité de savoir, elle commence sa quête par une petite annonce dans le journal "Libération". Stéphane répond. Tous deux reconstituent alors pas à pas les vies de leurs parents respectifs.
C’est un premier roman par lettres qui se déroule comme une enquête policière sur les années 60-70 et qui s’attache à montrer la nécessité de la connaissance du passé familial pour pouvoir se construire.


  • LE CERCLE LITTÉRAIRE DES AMATEURS D'ÉPLUCHURES DE PATATES
  •  
  • Mary Ann SHAFFER
  • Édition Nil 2009

Juliet, jeune écrivaine termine une série de conférences sur des chroniques écrites pendant la guerre en Angleterre. Nous sommes en 1946, elle cherche un nouveau sujet de roman. Elle reçoit aussi une lettre d’un inconnu de Guernesey à qui elle répond... très vite les échanges épistolaires avec les habitants de l’île se multiplient...
C’est un roman très plaisant à lire dont les lettres sont un véritable révélateur de la personnalité de personnages attachants qui sortent d’une dure période d’occupation par les troupes allemandes. Mais rien de pesant dans ce texte qui, sans avoir l’air, aborde de nombreux thèmes importants : la guerre et ses conséquences, l’amitié, la solidarité, l’amour, le travail d’écrivain, le rôle de la lecture. Une réussite !


  • SEUL CE QUI BRÛLE
  •  
  • Christiane SINGER
  • Albin Michel 2006

Un superbe roman qui ne peut laisser indifférent. Le sujet : la passion, la jalousie, le châtiment, l’amour. Pourtant l’histoire se passe au XVIe siècle loin de nos mœurs contemporaines mais elle nous emporte dans une tempête de sentiments exprimée dans des lettres-confessions d’une grande intensité, faciles à lire.


  • L'AFFAIRE DE L'ESCLAVE FURCY
  •  
  • Mohammed AÏSSAOUI
  • Gallimard 2010

Ce récit est le résultat d’une longue enquête menée par l’auteur à la suite de la vente en 2005 à l’hôtel Drouot des "Archives de l’histoire Furcy". Elles gardent la trace d’un esclave de l’île Bourbon (La Réunion) qui demande sa liberté à la justice de l’époque.
L’auteur tout en expliquant sa démarche tire de l’oubli cet homme remarquable par ses exigences et sa ténacité. C’est aussi un document éclairant sur l’esclavagisme au XIXe siècle.


  • ANTOINE ET ISABELLE
  •  
  • Vincent BOREL
  • Wiespieser 2010

Formidable récit que V.Borel nous livre en plongeant dans l’histoire de sa famille espagnole. De 1917 à 1946 il suit pas à pas le destin d’Isabel et Antonio ses grands-parents : Barcelone rejointe par leurs familles pour échapper à la misère, puis la guerre d’Espagne, l’exil, la résistance française, Mauthausen, et un texte, un document familial écrit en 1946 par ce grand-père qui mourra en 1989. Cette histoire, c’est la force du texte, s’inscrit dans celle de l’Europe de l’époque et décrit minutieusement en parallèle celle de la famille Gillet, grands industriels lyonnais, pour qui les guerres permettent les affaires.
C’est un texte passionnant et documenté sur les causes de la défaite de la République espagnole, sur le sort des exilés de la Retirada, sur la collaboration, et les liens entre deux mondes que tout semble séparer.
À lire.


  • LES NUITS DE VLADIVOSTOK
  •  
  • Christian GARCIN
  • Stock 2013

Première erreur, Thomas se retrouve à Vladivostok au lieu d’Irkoust où Marie l’attend. Seconde erreur, il est confondu avec un membre de la mafia russe qui trafique aussi avec la mafia chinoise. En quelques jours il découvre l’envers du décor de cette ville charnière et les événements et les rencontres insolites s’enchaînent sans lien apparent entre eux.
C’est un roman vif, très plaisant à lire, plus sérieux qu’il n’y paraît sur la Russie et la Chine d’aujourd’hui, où la réalité saugrenue prend finalement un sens.


  • DANS LE JARDIN DE LA BÊTE
  •  
  • Erik LARSON
  • Cherche Midi 2012

De 1933 à la fin de l’année 1937, l’ambassadeur américain Dodd s’installe à Berlin avec sa famille. Période instable, violente, trouble pendant laquelle Hitler affirme son pouvoir.
Le récit est un document historique fouillé qui montre les enjeux de cette période et se lit comme un polar. Une belle réussite.


  • LAME DE FOND
  •  
  • Linda LÊ
  • Bourgois 2012

Au départ, un fait divers : Van meurt victime d’une voiture sur le Boulevard St Germain à 2 heures du matin en sortant de chez sa maîtresse. Au volant, sa femme. Linda Lê nous entraîne alors magistralement par vagues successives à la découverte de la vie de Van, entre Orient et Occident. On plonge sans retenue dans l’histoire familiale, sociale, politique, culturelle des personnages concernés par le drame avec en toile de fond l’histoire du Vietnam.
Un roman charpenté par quatre voix différentes, qui bouillonne d’événements qui remontent à la surface, d’interrogations sur ce qui fut et ce qu’il adviendra. Un beau texte, à lire.


  • ILS DÉSERTENT
  •  
  • Thierry BEINSTINGEL
  • Fayard 2012

Elle est jeune, diplômée, battante. Elle vient d’être recrutée dans une société commerciale qui veut faire du chiffre. On exige comme premier travail qu’elle licencie le plus ancien et meilleur représentant en papiers peints de la boite.
C’est un roman sur le monde du travail aujourd’hui quand ne compte plus qu’une supposée rentabilité des hommes. Le métier de voyageur de commerce est rarement le sujet d’un livre et l’auteur lui donne ici une véritable existence. Les personnages sont complexes et attachants, ce récit fait preuve d’une grande vitalité loin des diktats économiques qui, on l’oublie parfois, ne mènent pas forcément à la réussite...


  • LE LIVRE DU THÉ
  •  
  • Kakuzô OKAKURA
  • Picquier poche 2006

Superbe lecture, claire, vive, déroutante et passionnante grâce à un classique de la littérature japonaise qui, au travers de l’histoire des philosophies orientales, de l’architecture, de l’esthétique, explique la voie du thé, fait de civilisation mystérieux pour la plupart d’entre nous et qui pourtant est une contribution à la culture humaine au-delà des frontières.


  • LE GOÛT ÂPRE DES KAKIS
  •  
  • Zoyâ PIRZÂD
  • Zulma 2009
  • Livre de poche 2012. Prix Courrier international du meilleur livre étranger 2009

Une belle écriture, un texte facile à lire sur la société contemporaine iranienne à travers cinq nouvelles dont le thème est semblable : la vie du couple entre tradition et modernité.


  • L'ÉLIMINATION
  •  
  • Rithy PAHN , Christophe BATAILLE
  • Grasset 2012

Le récit, 30 ans après, de ce qu’a vécu Rithy Panh sous le régime Khmer rouge entre 1975 et 1979 au Cambodge. Il a 12 ans, perd sa famille en quelques semaines , découvre et subit avec des milliers d’autres l’évacuation des villes, la rééducation du nouveau peuple envoyé à la campagne pour de grands travaux, la famine organisée, la destruction systématique de la société . Il survit et aujourd’hui cinéaste réalise plusieurs films sur ce crime politique de masse. Déstabilisé par ses entretiens avec le bourreau Duch du centre de torture S21, il entreprend avec le romancier Christophe Bataille d’écrire ses souvenirs.
Difficile de rendre compte d’un tel livre en quelques lignes sans être réducteur. C’est un récit essentiel, à lire certainement.


  • LE CONVOI DE L'EAU
  •  
  • Akira YOSHIMURA
  • ActeS Sud 2009

Un barrage se construit en haute montagne dans un coin perdu du Japon. Les ouvriers s’installent pour plusieurs mois dans la vallée qui sera engloutie et où se niche un hameau. Les travaux bouleversent la région et la vie de ses habitants. Tout oppose ouvriers et villageois, mais un homme au lourd passé se sent de plus en plus concerné par le sort des habitants menacés.
Un beau récit dans une région perdue dans les brumes, où se joue une tragédie glacée.


  • LE MONDE GRIS
  •  
  • Galsan TSCHINAG
  • Métailié 2004

C’est l’histoire vécue par un enfant de la tribu Touva, en Mongolie pendant les années 50. Très tôt l’enfant décide de devenir chaman mais quand il rejoint, contraint et forcé, l’école du district que dirige son grand frère, il découvre les nouvelles lois de la société communiste de l’époque en totale contradiction avec les traditions des peuples nomades.
Ce récit fascinant ne peut que nous ramener au dernier livre de G.Tschinag Chaman publié en 2012 qui raconte le retour de l’auteur devenu vieux dans son pays d’origine.
Ces deux textes nous permettent de mieux comprendre ce pays si lointain et peu connu.


  • DES AMIS
  •  
  • Nam-Ryong BAEK
  • Acte Sud 2011

C’est le premier livre traduit de la littérature contemporaine de la Corée du Nord qui oblige le lecteur à se défaire de ses habitudes et à accepter une autre vision du monde. Un véritable voyage grâce à un texte qui raconte l’histoire d’un couple prêt au divorce. Le juge en charge de l’affaire tente de comprendre les raisons de la mésentente et met ainsi à jour les rouages sociaux, les préjugés, les comportements mesquins et égoïstes avec le souci permanent du bon fonctionnement de la société.
Un livre comme une curiosité.


  • SANCTUAIRE DU CŒUR
  •  
  • Duong THU HUONG
  • Sabine Wespieser 2011

C’est un récit qui s’étire sur une quinzaine d’années dans le Vietnam contemporain. Thanh doit vivre, après avoir fui ses parents et son enfance choyée et heureuse, dans une société déstabilisée et corrompue. La scène traumatisante qui explique son geste est habilement dévoilée au cours de son périple et de ses multiples rencontres. L’histoire de tous les hommes et femmes rencontrés n’est jamais anodine et explore le vécu des différentes générations confrontées à la colonisation, à la guerre, aux bouleversements sociaux et politiques.
Ce roman est une fresque réaliste et sévère de la société vietnamienne.


  • RU
  •  
  • Kim THUY
  • Liana Levi Piccolo 2010

Trente ans après, une femme écrit les souvenirs épars qui jalonnent le chemin parcouru : de la fuite de Saïgon à l’âge de 10 ans comme boat people jusqu’au Canada pour reconstruire sa vie. Le texte écrit en courts chapitres oscille entre les deux pays, entre l’héritage et l’inconnu.
C’est un premier roman riche, sensible, délicat, plein de joie de vivre aussi.


  • LA GIFLE
  •  
  • Christos TSIOLKAS
  • 10/18 2008

L’Australie, terre d’immigrations. Aujourd’hui s’y côtoient les enfants et petits–enfants d’anciens émigrés grecs dans un relatif confort matériel. L’harmonie de façade du groupe se rompt quand Harry gifle un insupportable bambin de leurs amis. La réaction en chaine qui s’ensuit permet à l’auteur de dévoiler tous les préjugés, le racisme, le machisme, la violence. C’est une vision décapante de la société australienne dont les origines multi-culturelles auraient pu faire espérer une plus grande ouverture d’esprit.
Un roman vif, acerbe, réussi.


  • UN BON MUSULMAN
  •  
  • Tahmima ANAM
  • Actes Sud 2012

Un roman qui se déroule sur les vingt années qui suivent la guerre de libération du Bangladesh, de 1971 à 1992. Sohail et sa sœur Maya abordent cette période de manière totalement opposée : Maya est un médecin engagée en particulier auprès des femmes, alors que Sohail, traumatisé par la guerre s’enferme peu à peu dans la religion en choisissant le parcours le plus sectaire.
C’est un récit dense, éclairant et réaliste.


  • LE MEILLEUR DES JOURS
  •  
  • Yassaman MONTAZAMI
  • Sabine Wespieser 2012

Un premier roman écrit pour surmonter la perte et garder la mémoire d’un père aimé. Venu d’Iran pour faire ses études à la Sorbonne, il restera un éternel étudiant idéaliste et farceur dont l’appartement parisien devient le refuge des exilés chassés par la République islamique.
Entre France et Iran, c’est un livre drôle, attachant, particulièrement réussi.


  • LE SERMON SUR LA CHUTE DE ROME
  •  
  • Jérôme FERRARI
  • Acte Sud 2012

Il ne s’agit pas d’un roman sur la décadence de l’empire romain, ni d’un exposé sur la pensée de Saint Augustin qui a prononcé "Le sermon". Nous sommes en Corse, aujourd’hui...
Les deux copains d’enfance reviennent au pays pour tenir le bar du village. Ils abandonnent leurs études, espèrent la  vraie vie, contacts, chaleur humaine, réussite. Mais leurs rêves sont peu à peu engloutis malgré leur énergie pour inventer une vie légère et heureuse faite de musiques, de filles, d’alcool où tout virevolte dans une légèreté de bulle artificiellement créée. Leur envie d’en découdre et de rompre avec le destin s’étiole.
C’est un roman attachant aux nombreux personnages, les deux protagonistes sont ancrés dans l’histoire familiale passée. Superbement écrit, le texte nous mène à comprendre le choix du titre, en effet "Les mondes passent, en vérité, l’un après l’autre, des ténèbres aux ténèbres, et leur succession ne signifie peut-être rien".


  • RUE DES VOLEURS
  •  
  • Mathias ENARD
  • Acte Sud 2012

L’histoire et le périple de Lakhdar, jeune marocain chassé de chez lui par un père épicier et dévot. Sans cause, il erre de Tanger jusqu’à Barcelone embrasée par les manifestations des Indignés, malmené par l’exil, balloté par les événements liés au printemps arabe. Nourri de Série Noire, des mémoires de Casanova et du récit des voyages D’Ibn Batouta il avait rêvé d’une vie apaisée au milieu des livres.
Un beau roman riche d’événements, attachant, ancré dans les mouvements actuels qui secouent la méditerranée et l’Europe.


  • L'AMOUR SANS LE FAIRE
  •  
  • Serge JONCOUR
  • Flammarion 2012

Après 10 ans de silence mais aussi de pays parcourus caméra au poing, Franck revient subitement dans la ferme de son enfance. Il trouve ses parents, fidèles à eux mêmes, et un enfant de cinq ans, le fils de Louise, veuve de son frère. Ce milieu tant détesté devient peu à peu une source de renouvellement pour Franck grâce à la redécouverte de ses racines et des projets d’avenir possibles.
C’est un beau roman, fort, ancré dans la réalité paysanne d’aujourd’hui, sans lyrisme ni superflu, qui évoque les multiples voies imprévues de la vie.


  • LA FEMME AUX PIEDS NUS
  •  
  • Scholastique MUKASONGA
  • Folio 2012

La vie et l’histoire de Stéfania , la mère de l’auteure dans les années 60 avant le génocide des Tutsi du Rwanda en 1994. Un récit lié à sa mémoire d’enfant, quand elle vivait avec sa famille, dans le Bugesera, terre hostile au sud du Rwanda, où les Tutsi avaient été relégués. Un livre qui éclaire l’histoire rwandaise en restant au plus près de la réalité quotidienne.
À lire.


  • LA VALLEE DES MASQUES
  •  
  • Tarun TEJPAL
  • Albin Michel 2012

Dans une vallée perdue du nord de l’Inde s’est installée une société utopique. C’est là qu’a grandi l’homme qui fait le récit de sa vie dans le peu de temps qui lui reste à vivre. Le lecteur découvre alors la mythologie, l’organisation, l’évolution, les déviances de cette secte dont le maître mot était la pureté. C’est un texte fascinant qui plonge dans toutes les failles d’une idéologie fanatique qui veut détruire et dominer l’outre-monde dans lequel s’est réfugié le Wafadar, guerrier parfait, pour vivre enfin.
Un récit proche de la fable philosophique, avec un brin de fantastique, et de l’humaine condition à travers cet homme formaté qui renaît à la vie.


  • PESTE ET CHOLERA
  •  
  • Patrick DEVILLE
  • Fiction et Cie 2012

Formidable biographie de Yersin, génial touche à tout, en mouvement perpétuel, loin des honneurs et découvreur du bacille de la peste et de son vaccin, entre autres. C’est un texte rythmé, dont l’érudition est mise au service de la compréhension de Yersin et de son époque. Un livre entraînant, passionnant, qui permet de découvrir Pasteur et les recherches de ses élèves, dont Yersin, mais aussi l’Indochine entre les deux guerres mondiales.
A lire sans retenue !


  • SARAJEVO OMNIBUS
  •  
  • Velibor COLIC
  • Gallimard 2012

Retour sur l’assassinat du couple impérial François-Ferdinand et sa femme Sophie à Sarajevo en 1914. A travers l’histoire de lieux emblématiques et de personnages historiques présents ce jour là, l’auteur raconte l’événement sur un ton plutôt enjoué ou distant. Son récit montre la complexité des enjeux et de cette ville carrefour.
Un texte éclairant sur un point d’histoire à l’origine de la première guerre mondiale. Ce livre fait penser aussi au travail d’Eric Vuillard dans "Congo".


  • L'ARBRE DE L'OUBLI
  •  
  • Alexandra FULLER
  • Edition des deux terres 2012

L’auteur raconte la vie de fermiers, semée d’embuches, que choisissent ses parents en Afrique noire dans les années 50. Emerge surtout la figure de "Nicola Fuller d’Afrique centrale" la mère, fantasque, drôle, originale, fragilisée "par la perte tragique de 3 enfants, d’une guerre et d’une ferme". En 1999, ses parents s’installent à nouveau et trouvent enfin en Zambie, la sérénité près de "l’arbre de l’oubli".
C’est une biographie attachante, émouvante, pleine d’humour et de vivacité. Un très beau texte.


  • AVANT LA CHUTE
  •  
  • Fabrice HUMBERT
  • Le passage 2011

Un texte fait de trois récits entremêlés qui se déroulent en Colombie, au Mexique, en France. Les personnages que tout sépare voient leur destin basculer dans une tourmente imprévue. Alors que rien ne lie leurs vies tous se trouvent pris dans les mailles de plus en plus serrées d’une toile mafieuse, violente, financière, meurtrière terriblement efficace.
Un roman éclairant et passionnant, à lire.


  • 14
  •  
  • Jean ECHENOZ
  • Editions de minuit 2012

Un récit bref, dépouillé, ciselé qui résonne de tout ce que l’on connaît déjà de la guerre de 14. À travers le destin de cinq jeunes hommes tout est dit sur l’insouciance de ceux qui partent "c’est l’affaire de 15 jours tout au plus", le quotidien du front, l’incompétence du commandement militaire, l’horreur des combats, le bouleversement pour toute une génération d’hommes et de femmes. Blanche en effet attend le retour des deux frères dont l’un est son fiancé... mais lequel reviendra ?
Un très beau texte qui se lit d’une seule traite.


  • HOME
  •  
  • Toni MORRISON
  • Bourgois 2012

Au retour de la guerre de Corée, Franck Money retrouve les Etats-Unis ségrégationnistes des années 50. Il erre durant une année puis entreprend le voyage de retour à Lotus en Géorgie, la ville de son enfance où sa sœur a besoin d’aide.
C’est un texte sobre et d’une grande richesse qui place la défense et la recherche de la dignité humaine au centre du récit.


  • LE SILLAGE DE L'OUBLI
  •  
  • Bruce MACHART
  • Gallmeister 2011

Grands espaces du Texas, chevauchées sauvages, odeurs des labours imprègnent ce formidable roman. Deux dates identiques encadrent le récit : février 1895. Elles correspondent aux événements fondateurs de la vie de Karel, le quatrième fils de Vaclav Scala. De l’un à l’autre nous suivons les traces qui lient les hommes entre eux, quelques soient les événements auxquels ils sont confrontés.
Saga familiale, épopée, drames, rédemption, c’est un roman riche de péripéties et de sentiments particulièrement attachant et émouvant, superbe !


  • IMAQA
  •  
  • Flemming JENSEN
  • Babel 2012

Martin, instituteur Danois est nommé à 500 km au nord du cercle polaire dans le petit comptoir de Nunaqarfik. Avec lui, le lecteur découvre une autre vie, une autre culture et tous les problèmes causés par la colonisation du Groenland par le Danemark.
C’est un roman très plaisant et facile à lire, intéressant, plein d’humour sur un thème pourtant sérieux.


  • FUKUSHIMA - RÉCIT D'UN DÉSASTRE
  •  
  • Michaël FERRIER
  • Gallimard 2012

L’auteur travaille et vit toujours à Tokyo. Un an après, il écrit ce qu’il a vécu.
C’est un récit remarquable sur la catastrophe naturelle (tremblement de terre et tsunami) et le désastre nucléaire. La ligne de force de ce récit est de montrer que l’une, malgré tout, permet de reconstruire, il s’appuie pour cela sur l’histoire du Japon, sa culture et de nombreux exemples vus lors de son périple sur la côte dévastée alors que l’autre, plus insidieuse, raye définitivement de la carte toute une partie du territoire devenu pour un temps indéterminé un no man’s land terrifiant.


  • MAPUCHE
  •  
  • Caryl FEREY
  • Série Noire - Gallimard 2012

Un formidable polar, qui se lit d’une traite sans reprendre son souffle et dont la matière est l’Histoire de l’Argentine. Ce récit plonge dans la réalité sociale, ethnique, politique de l’Argentine contemporaine. Il nous mène de l’immense Buenos Aires aux frontières du Chili, de l’est à l’ouest dans une enquête violente et nécessaire sur « des fils de pute ». Nécessaire à Jana, l’indienne, qui fait partie des rares survivants du peuple Mapuche exterminé et chassé de son territoire, nécessaire à Ruben, le détective privé, rescapé du centre de torture de l’Ecole de mécanique de la Marine, nécessaire enfin aux Mères et grands-mères de la Place de Mai qui luttent encore pour leurs enfants « disparus » et leurs petits enfants volés. Un livre « coup de poing » qui donne la parole aux vaincus. A lire, certainement.


  • POETE ET PAYSAN
  •  
  • Jean-Louis FOURNIER
  • Livre de poche 2010

L’étudiant qui préparait à Paris l’entrée à l’institut des hautes études cinématographiques se retrouve, par amour, apprenti fermier dans le Pas de Calais… Un récit plein de poésie, d’humour et d’ironie. Très plaisant à lire.


  • CHAMAN
  •  
  • Galsan TSCHINAG
  • Métailié 2012

Au soir de sa vie, Galsan Tschinag, retourne vivre chez les siens, les Touvas, peuple nomade du nord de la Mongolie. Il leur propose des voies où traditions et XXI siècle pourraient se concilier. Il s’appuie pour cela sur les expériences et les connaissances de son riche passé d’écrivain et de voyageur sans jamais renier la culture de ce peuple nomade ancrée dans les traditions et qu’il connaît parfaitement. . Un livre qui permet de découvrir une partie de la Mongolie contemporaine, à travers l’histoire d’un homme et d’un peuple fortement liés.


  • LA VÉRITÉ SUR L'AFFAIRE HARRY QUÉBERT
  •  
  • Joël DICKER
  • Éditions De Fallois/L’âge d’homme 2012

Dans les Etats-Unis de l’année 2008, Marcus, jeune écrivain à succès, tente désespérément d’écrire un second livre. Quand son ami est accusé de meurtre, il lui vient en aide. C’est un roman policier, une description de la société américaine, une plongée dans le monde de l’édition, un questionnement sur le métier d’écrivain et la littérature, sur la justice.
Un roman habile, touffu, foisonnant qui se lit avec plaisir, le lecteur est tenu en haleine grâce à de nombreux rebondissements, entre passé et présent, amitié et doute, surprises et certitudes.


  • LES HEURES SILENCIEUSES
  •  
  • Gaelle JOSSE
  • Autrement 2011

Elle se présente de dos, mais se dévoile dans un journal intime quand vient l’heure pour elle de se confier. Elle a 36 ans, vit au XVIIe siècle à Delft, elle est mariée au riche administrateur de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales. L’auteur donne la parole au personnage énigmatique du tableau d’Emmanuel De Witte qui orne la couverture du livre et crée un récit prenant, sensible, tout en finesse.
Une très agréable lecture en plus d’un voyage dans le temps qui rappelle "La jeune fille à la perle" de Tracy Chevalier.


  • DANS L'EMPIRE DES TÉNÈBRES
  •  
  • Liao YIWU
  • François Bourin éditeur. Collection Les Moutons noirs. 2013

Liao Yiwu est arrêté en 1990 pour avoir écrit le poème "Massacre" quelques heures avant que s’abatte la répression sur les manifestants de la place Tian’anmem. Il fait partie de la génération 89, celle qui a rêvé d’un autre avenir pour la Chine. Son récit est un témoignage précis qui colle au réel sordide des prisons chinoises mais qui rend aussi leur humanité à ses compagnons de cellules. Ecrivain, poète, il a choisi l’exil pour l’Allemagne en 2011 quand on le menace à nouveau d’emprisonnement s’il publie ce livre à l’étranger.
C’est un témoignage essentiel sur l’arbitraire et l’oppression qui règnent encore en Chine. À lire.


  • AUX FRONTIÈRES DE LA SOIF
  •  
  • Kettly MARS
  • Mercure de France. 2013

C’est un livre dédié aux survivants du séisme d’Haïti de Janvier 2010. Un an après la catastrophe, à Port au Prince, Fito vit de ses rentes, n’écrit plus, travaille à peine à son métier d’architecte, boit beaucoup. Surtout, il s’enfonce dans les ruelles du camp de réfugiés de Canaan, bidonville sordide, comme d’autres prédateurs. Kettly Mars, dont nous avions présenté "Saisons sauvages" en 2011/2012, montre un pays dévasté mais qui n’est pas sans ressource. En effet, Fito, après l’égarement retrouve peu à peu quelques raisons de vivre, se dirige difficilement et maladroitement vers un avenir moins sombre.
Un beau roman qui parie sur le courage, la force des habitants d’Haïti qui ont toujours fait face seuls aux catastrophes.


  • LUMIÈRES DE POINTE-NOIRE
  •  
  • Alain MABANCKOU
  • Seuil 2013

23 ans après, Alain Mabanckou revient à Pointe-Noire, sa ville natale. Retour motivé par un mensonge "J’ai longtemps laissé croire que ma mère était encore en vie. Je m’évertue désormais à rétablir la vérité dans l’espoir de me départir de ce mensonge qui ne m’aura permis que d’atermoyer le deuil". La dernière rencontre remonte à 1989 avant son départ pour la France et la poursuite d’études à Nantes.
Un beau récit autobiographique sur le retour aux sources dans la veine de "Demain j’aurai 20 ans".


  • DANS L'OMBRE DE LA LUMIÈRE
  •  
  • Claude PUJADE-RENAUD
  • Actes Sud 2013

Alors que l’empire romain s’écroule sous les coups de boutoir des Barbares, la nouvelle religion s’impose en Italie et en Afrique. C’est la période pendant laquelle le futur Saint Augustin devient évêque après avoir abandonné le manichéisme et sa première compagne Elissa après 15 années de vie commune et passionnée. Revenue à Carthage, elle suit la carrière de ce seul amour et dresse le portrait de cet homme dont elle connaît parfaitement les appétits temporels et spirituels.
Un très beau roman à l’écriture limpide et lumineuse qui montre le cheminement et la pensée de Saint Augustin et les bouleversements du monde ancien quand l’Eglise Catholique remplace les anciennes croyances.


  • LE TERRORISTE NOIR
  •  
  • Tierno MONÉNEMBO
  • Seuil 2012

Une citation de Léopold Sedar Senghor ouvre le livre : "On fleurit les tombes, on réchauffe le Soldat inconnu, Vous, mes frères obscurs, personne ne vous nomme."
Cette fiction s’appuie sur l’histoire vraie de Mamadou Hady Bah, guinéen, soldat au 12 ième régiment des tirailleurs sénégalais pendant la seconde guerre mondiale. Capturé après la bataille de la Meuse, il s’évade puis il est recueilli par le maire du petit village de Romaincourt dans les Vosges où il crée et dirige le premier maquis de la région. Il recevra la médaille de la Résistance en 2003.
C’est un récit vif, alerte qui met en scène ce personnage hors du commun dans un village peu préparé à cette rencontre.


  • LA VIE RÊVÉE D'ERNESTO G.
  •  
  • J.M GUENASSIA
  • Albin Michel 2012

Joseph Kaplan naît en Tchécoslovaquie en 1910. Il fait ses études à Paris, devient chercheur à l’Institut Pasteur, gagne Alger puis rejoint Prague après la guerre. Il est toujours vivant en 2010. Ce long parcours d’un homme ordinaire permet à l’auteur de nous faire traverser l’histoire complexe du XXe siècle : l’entre-deux-guerres, la montée du nazisme, la guerre d’Espagne, la guerre vécue depuis l’Algérie coloniale, les espoirs révolutionnaires des pays libérés et la lente décomposition du bloc communiste. Et c’est à Prague que Joseph côtoie et soigne un autre héros dont l’Histoire retiendra le nom, et qui donne son titre au livre : Ernesto Che Guevarra venu se soigner avant son dernier combat en Bolivie.
Guenassia propose ainsi aux lecteurs deux facettes d’une même réalité : ceux qui vivent l’histoire qui leur est imposée, ceux qui l’écrivent. Les références historiques sont précises et nombreuses dans ce roman dont le personnage principal finalement reste Joseph Kaplan, malmené par les événements, amoureux toujours des chansons de Gardel, de danses, de vie.


SELECTION DU CLUB LECTURE SAISON 2011 / 2012

  • COMMENT J'AI LIQUIDÉ LE SIÈCLE
  • Flore VASSEUR
  • Livre de poche "J'ai lu"
  • 2010
  •  
  • Un roman satirique, rapide, plaisant à lire pour plonger dans le monde de la finance d’aujourd’hui.
    Pierre est un trader accompli qui jongle avec les milliards. Quand on lui propose de faire imploser le système il se laisse convaincre. C’est un nouveau jeu fascinant, l’occasion de se saborder et le monde avec lui, pour mener une autre vie...

  • ARAL
  • Cécile LADJALI
  • Editions Actes Sud
  • 2012
  •  
  • La mer a presque disparu. Le centre où l’on se livrait à des recherches bactériologiques est abandonné et continue à polluer la région. L’amour D’Alexeï et Zéna qui remonte à l’enfance s’étiole et sombre dans le silence. Mais Alexeï devenu sourd est aussi un violoncelliste talentueux. Quand Zéna s’éloigne, dans le silence oppressant de sa vie, il ne cesse de chercher le son qui donnera du sens à sa vie. La création musicale le guide aussi vers les autres et le renouveau. Tout devient à nouveau possible.
    Incertitude des origines, destruction et mensonges, création artistique, amour, espoir s’entremêlent dans un paysage dévasté aux rafiots rouillés sur fond de désert jaune où l’on perçoit peu à peu le clapotis des vagues qui renaissent.

  • LE SILENCE NE SERA QU'UN SOUVENIR
  • Laurence VILAINE
  • Editions Gaïa
  • 2011
  •  
  • D’abord le Danube qui sépare le clan des Roms de l’Autre côté. Puis le vieux Miklus qui se décide enfin à parler quand tout a déjà eu lieu... L’histoire commence en 1942 et se termine 20 ans après la chute du Mur. Quelle malédiction a frappé Dilino, l’enfant tzigane aux cheveux blonds, l’enfant sans mot qui survit là grâce à la musique du violon qui l’habite et que lui seul entend ? Evènements imprévisibles, malédiction, tragédie côtoient la musique, les amours, la joie de vivre dans le récit de Miklus. Il nous plonge au plus profond des êtres fragilisés qui vivent les pieds dans la boue et la tête dans les nuages. C’est un très beau texte.

  • LA BALLADE DE LILA K.
  • Blandine Le CALLET
  • Livre de poche
  • 2010
  •  
  • Lila fait le récit de sa vie dans un monde futur où tout est surveillé, codifié, prévu, encadré . Arrachée à sa mère qu’elle n’a de cesse de retrouver, elle est soignée, éduquée et trouve seule le chemin de la liberté de penser et d’agir. C’est un roman attachant qui décrit un monde bien trop bienveillant pour les esprits libres. Un agréable moment de lecture.

  • TANGENTE VERS L'EST
  • Maylis de KERANGAL
  • Editions Verticales
  • 2012
  •  
  • Un récit court particulièrement réussi qui se déroule dans un lieu unique et mythique : le Transsibérien. L’écriture est vive, poétique, saisissante. Un jeune conscrit russe affecté quelque part en Sibérie veut fuir. Elle fuit également un homme, un pays. Tous deux, le temps du voyage vont s’unir pour pouvoir gagner l’extrémité du pays, les bords du Pacifique lieu de tous les possibles.

  • RUE DES SYRIENS
  • Raphaël CONFIANT
  • Editions Mercure de France
  • 2012
  •  
  • La Martinique dans les années 1920 jusqu’en 1945. Wadi fait partie des Syriens qui débarquent à Fort de France alors qu’il pensait parvenir en Amérique... L’auteur nous fait vivre cette immigration d’un peuple à mille lieux de la vie martiniquaise par son climat, sa culture, sa religion, ses mœurs, sa langue, ses traditions. C’est un roman facile à lire malgré la complexité des problèmes soulevés lors de ces rencontres improbables. Un récit attachant, truculent qui décrit le melting pot antillais avec saveur.

  • MÉLANCOLIE DES CORBEAUX
  • Sébastien RUTÈS
  • Editions Actes Sud Actes Noirs
  • 2011
  •  
  • Un point de vue très original pour un récit époustouflant : un vrai polar dans le monde animal de Paris qui tient de l’exercice de style, de l’imagination débridée mais parfaitement maitrisée, du conte philosophique , de la fable. Un livre très plaisant à lire comme un écho contemporain des fables de La Fontaine, une fantaisie qui prend au piège des aventures de Karka, le vieux corbeau aux missions délicates qui retrouve de la vigueur le temps de déjouer les manœuvres du clan des Lions qui sèment la terreur chez tous les animaux parisiens. Et les Humains lecteurs que nous sommes n’ont jamais imaginé qu’ils soient si nombreux, si organisés, et si sages.

  • RESTER SAGE
  • Arnaud DUDEK
  • Editions Alma
  • 2012
  •  
  • C’est un premier roman qui pose un regard acide sur la vie d’un ton enjoué : Martin et son copain d’enfance se retrouvent 18 ans après, lors d’une journée singulière, quand plus rien ne va et que l’on s’apprête à franchir la ligne …Pourtant l’un et l’autre avaient cru enfants que « rester sage » leur permettrait de réussir leurs vies.
    Un roman attachant, émouvant aussi grâce à la lucidité du regard porté sur une société qui s’acharne à faire échouer. Les deux dernières pages du texte sont cependant un bel exemple de résistance d’un « vieux sage » de 30 ans !

  • RÊVES OUBLIÉS
  • Leonor De RECONDO
  • Editions Sabine Wespieser
  • 2012
  •  
  • Août 1936. Espagne. Aranjuez, Irun puis la France où il faut fuir. D’abord à Hendaye puis dans une ferme dans les landes. Ama, Aïta, leurs trois jeunes fils, oncles et cousins, grands-parents commencent une nouvelle vie et ne reviendront jamais sur leurs pas. C’est un récit sur l’exil et la guerre où chaque personnage lutte à sa manière dans un monde nouveau et bouleversé pour garder l’essentiel : l’amour et la vie, ensemble. Un très beau texte d’une grande intensité.

  • Pour les adolescents
  •  
  • LA NUIT DES PANTHÉRA
  • Nina BLAZON
  • Editions Seuil
  • 2011
  •  
  • Dès les premières pages du récit on est intrigué, on hésite, on devine à peine la nature hors norme des héros. Beau suspense qui nous entraine dans un monde fantastique et une aventure étonnante. Gil et Irvès appartiennent aux Panthéra, une dizaine d’individus seulement dans cette ville, ils vivent selon le Codex et les deux amis tombent amoureux de Zoé qui découvre avec stupéfaction sa véritable nature… Humains, ils ont toutes les ressources et les instincts des grands félins. Mais surviennent plusieurs meurtres parmi eux. Le meurtrier fait-il partie des leurs ? S’agit-il de prédateurs extérieurs ? Gil, Zoé, Irvès sentent chacun à leur manière le danger et mènent une recherche vitale pour leur espèce… Roman d’amour, d’initiation, d’aventures, roman fantastique on se laisse prendre par cette histoire qui plonge dans les sombres ruelles la nuit, si claire aux yeux des grands chats.

  • LE RÊVE DU CELTE
  • Mario VARGAS LLOSA
  • Editions Gallimard
  • 2011
  •  
  • Un grand combattant anticolonialiste et défenseur des droits de l’homme et des cultures indigènes de son temps et un artisan dévoué de l’émancipation de l’Irlande.
    Roger Casement (1864-1916), employé par le Foreign Office britannique part au Congo puis en Amazonie. Sur le terrain, il découvre, incrédule, le vrai visage de l’exploitation des populations dans les zones de production du caoutchouc. La réalité de la colonisation le rapproche du nationalisme irlandais dans lequel il s’engage. C’est un formidable roman sur un homme méconnu, exécuté en Angleterre en 1916 et dont la mémoire a été longtemps occultée, on comprend pourquoi en découvrant ce personnage et son époque.

  • LA FEMME ET L'OURS
  • Philippe JAENADA
  • Editions Grasset
  • 2011
  •  
  • Suite à une dispute conjugale Bix s’autorise une parenthèse de quelques jours. Alcools, tripots, clodos, il plonge en toute lucidité dans la déglingue. Les rencontres l’éloignent rapidement de son port d’attache jusqu’à Monaco en passant par un village perdu du Lubéron où végète Me Muguet sur laquelle il referme la porte … comme tous ceux ou presque qu’il a rencontrés. C’est un roman grinçant, ironique, où le personnage, la carte bancaire en poche cherche des rencontres qui lui cachent le monde policé qu’il a trouvé un jour insupportable. Mais le désespoir a aussi ses limites surtout quand on peut choisir...

  • LE COMPLOT DE L'ORDRE NOIR
  • Philippe PIVION
  • Editions du Cherche Midi
  • 2011
  •  
  • En France du 6 février 1934 au 9 octobre 1934. De la tentative de coup d’état des milices d’extrême droite à Paris à l’assassinat du roi de Yougoslavie et du ministre des affaires étrangères Louis Barthou à Marseille. Sous la forme d’un roman policier l’auteur fait surtout revivre les personnages impliqués dans cette période trouble où chacun mesure la montée du nazisme. Il décrit les tractations diplomatiques du lucide Barthou qui tente d’isoler l’Allemagne nazie et les implications des milices fascistes en lien étroit avec le milieu, c’est une époque foisonnante, troublante, dangereuse. Tous se préparent à un changement pressenti comme une victoire ou une catastrophe. C’est un roman historique facile à lire, documenté, précis.

  • LE CAVEAU DE FAMILLE
  • Katarina MAZETTI
  • Editions Gaïa
  • 2011
  •  
  • Ce roman est la suite de Le mec de la tombe d’à côté mais on peut le lire sans connaître le premier tome.
    C’est une chronique douce-amère de la vie à deux. Benny et Désirée, lui est paysan, elle bibliothécaire, s’aiment, font des enfants, vivent ensemble à la ferme. Ils découvrent, au fil des années les difficultés de la vie quotidienne …
    C’est un roman enjoué, plaisant, plein d’humour où chacun essaie de trouver sa place.

  • HISTOIRE DU PIED ET AUTRES FANTAISIES
  • JMG Le CLÉZIO
  • Editions Gallimard
  • 2011
  •  
  • Neuf nouvelles et un à peu près apologue pour entrer dans la complexité du monde : voyages sur l’île de Gorée, au Libéria, à Lanzarote, voyages dans le fantastique, dans le métro des grandes villes du monde … Les chemins parcourus et découverts entre réalité et imaginaire sont multiples et découvrent la complexité du monde et des êtres.
    C’est un livre d’une grande richesse qui illustre, une nouvelle fois, le superbe travail de cet écrivain dont chaque livre témoigne de ce qu’il dit :   J’aime le monde, rien ne m’effraie .

  • L'ACCORDEUR DE SILENCES
  • Mia COUTO
  • Editions Métailié
  • 2011
  •  
  • Mwanito et son frère vivent au Mozambique dans un lieu désert et choisi par leur père qui affirme que le reste du monde a disparu.Ils ne connaissent que solitude, folie, silence. Tout est remis en cause grâce à une femme par qui la véritable histoire du vieux père fantasque va surgir du passé et permettre un retour à la vie.
    Un très beau texte, envoutant.

        Pour les adolescents :

  • MISTRAL
  • Angela NANETTI
  • La joie de lire .Encrage
  • 2011
  •  
  • Mistral est né sur l’île occupée déjà par son grand-père, il en est le Roi . De l’enfance heureuse à l’adolescence inquiète on découvre le parcours de sa famille, des pêcheurs et des habitants qui vivent en face sur le continent tout proche. L’île est un fabuleux lieu de découvertes et de jeux pour un gamin amoureux fou de la mer comme son père, jusqu’au jour où elle devient trop petite : le temps d’une escale, Mistral a rencontré Chloé, petite fille riche qui parcourt le monde sur un superbe bateau. Elle repart, il l’attend, l’oublie, elle revient, repart… La rencontre qui bouleverse Mistral annonce aussi les changements auxquels sa famille et les habitants de ce coin perdu sont invités avec l’arrivée lente mais sûre des touristes…
    Un beau roman qui tout en privilégiant le personnage principal n’oublie pas le contexte dans lequel il évolue et qui pose sans en avoir l’air une question complexe : comment garder ses racines, son histoire, les savoirs transmis et acquis tout en s’ouvrant au monde ?

L’un des thèmes du club lecture pour cette année 2011-2012 était les auteurs haïtiens. Voici quelques exemples :

  • LE SANG ET LA MER
  • Gary VICTOR
  • Editions Vents d’ailleurs
  • 2010
  •  
  • Après la mort de leurs parents spoliés de leurs terres, Hérodiane et son frère Estevèl partent pour Port-au-Prince et vivent au Paradi, un immense bidonville de la ville. Hérodiane succombe au mythe du Prince charmant et en découvre les limites malgré tout l’amour et la protection de son frère habité des forces marines. L’auteur réunit dans un même récit une chronique sociale et une histoire fantastique, reflet des mythes, des croyances de l’imaginaire haïtien. Un texte riche et surprenant.

  • FAILLES
  • Yanick LAHENS
  • Editions Wespieser
  • 2010
  •  
  • Un récit écrit dans les jours qui suivent le séisme en Haïti. A la fois témoignage sur la vie à Port au Prince dans les premiers temps, mais aussi réflexions sur d’autres « failles » du pays : politiques, sociales, économiques. Regards sur les ONG et les aides internationales. Et quel rôle a l’écrivain après un tel drame. Un texte d’une grande véracité qui apporte de nombreux éclairages sur la société haïtienne, à lire.

  • LA BELLE AMOUR HUMAINE
  • Lyonel TROUILLOT
  • Editions Actes Sud
  • 2011
  •  
  • Thomas, le guide, conduit Anaïse, venue de loin jusqu’au village où a vécu son père, un inconnu dont elle veut retrouver et comprendre l’histoire. Elle découvre alors une manière de vivre ensemble, malgré les prédateurs qui ont sévi là, loin des clichés. Un beau texte construit autour de la question : « Quel usage faut-il faire de sa présence au monde ? »

  • SAISONS SAUVAGES
  • Kettly MARS
  • Editions Mercure de France
  • 2010
  •  
  • Port au Prince dans les années 60. Alors que le rédacteur en chef du principal journal d’opposition est arrêté et jeté en prison, sa femme et ses deux enfants vont devoir survivre. Toutes les compromissions sont possibles mais peuvent-elles sauver quand on vit sous une dictature corrompue qui maintient le pays dans la terreur ?

  • DITES LEUR QUE JE SUIS UN HOMME.
  • Ernest J. GAINES
  • Editions liana Levi Piccolo
  • 1994
  •  
  • Il s'agit d'un roman bouleversant de Ernest J. Gaines, un auteur américain contemporain, peu connu en France.
    En Louisiane, un jeune Noir est accusé d'avoir tué un Blanc, il est jugé et condamné à mort. Le narrateur, un jeune instituteur, se voit contraint d'accompagner le prisonnier pendant sa détention.
    Ouvrage majeur, ce livre traite de sujets fondamentaux : la justice, la peine de mort, la ségrégation, le racisme, la dignité humaine. Il révèle le grand talent de Gaines et ses qualités d'homme, un grand monsieur du Sud américain. Il faut découvrir cet écrivain né en 1933 dans une plantation de Louisiane et qui échappera à son destin de soumission en découvrant la littérature et en décidant d'écrire lui-même pour faire entendre la voix de ses frères de couleur. C’est une oeuvre d'humanisme et de tolérance, de portée universelle, riche de personnages inoubliables.

  • L'ART FRANÇAIS DE LA GUERRE.
  • Alexis JENNI
  • Editions Gallimard
  • 2011
  •  
  • Un roman dense et complexe où alternent deux récits :
    - LES COMMENTAIRES, histoire du narrateur qui débute en 1991 quand éclate la guerre du Golfe.
    - LE ROMAN ou la vie de Victorien Salagnon, peintre et combattant dans les guerres coloniales en Indochine et en Algérie.
    Leur rencontre est à l’origine du texte, l’ancien soldat enseigne la peinture au narrateur qui écrit l’histoire vécue « d’une guerre de 20 ans ».
    C’est un premier roman où les époques s’entrelacent et qui aborde de multiples thèmes d’égale importance pour la société française aujourd’hui.

  • LES SAISONS DE GIACOMO.
  • Mario RIGONI STERN
  • 1995
  • Editions 10/18
  • 2001
  •  
  • Mario, de retour dans son village de montagne 30 ans après, raconte la vie de ses habitants entre 1920-1940. Reconstruire après la guerre de 14-18, s’exiler quand la misère est trop forte, vivre malgré tout au pays et connaître le fascisme, Mario et son copain Giacomo ont vécu au quotidien toutes ces années qui ne les ont pas épargnés. Un très beau texte, riche d’histoires, limpide.

  • LE TURQUETTO.
  • Metin ARDITI
  • Editions Actes sud
  • 2011
  •  
  • Entre Constantinople et Venise de 1531 à 1576 nous découvrons la vie et l’œuvre du Turquetto, élève prodige du Titien. Plongée dans deux mondes foisonnants, riches de contradictions et d’intrigues. Un texte vif, rythmé qui aborde les relations des peintres avec le pouvoir et décrit les influences religieuses sur les œuvres. A la fois roman d’aventures et roman historique, c’est un bien agréable moment de lecture.

  • SOLUTION TERMINALE
  • Anne MARO
  • Editions Champ Vallon
  • 2011
  •  
  • Premier roman. (rentrée 2011-2012)
    2074. C’est l’histoire d’un monde glaçant où les grands vieillards capricieux sont servis en permanence par une jeunesse soumise. C’est le temps de la médiocrité, de l’obéissance, de la bêtise où tout est immobile sous l’œil vigilant d’un pouvoir anonyme. Une tentative de révolte échoue…Le pire est installé. Mais…chaque chapitre du livre commence par un extrait de comptine, peut-on alors garder un espoir en la jeunesse  ou le futur sera-t-il une farce définitivement absurde ? Ce livre est un premier roman intrigant qui pose plus d’une question aux lecteurs.

  • LES MAMIWATAS
  • Marc TRILLARD
  • Editions Actes Sud
  • 2011
  •  
  • Marc, la cinquantaine arrogante est le directeur de l’Alliance française qui périclite dans la partie la plus anglophone du Cameroun. Intrigues, complots, racisme, superstitions il tient tête… mais peut-il vraiment l’emporter contre les mamiwatas, les sorcières de la mer, qui mènent le bal ? Un roman décapant, sans concessions sur la présence postcoloniale.

  • MA GUERRE DE TROIE
  • Daniel KAMMER
  • Impressions nouvelles Jeunesse
  • 2011
  •  
  • Même si l’on n’a pas lu l’Iliade, on connaît Hélène et Paris, Achille, Hector, Ulysse … et la longue guerre entre Grecs et Troyens. Léo, 13 ans, par magie, bien sûr !, a la chance de parvenir sur le rivage de Troie dans le camp des Grecs lors de la dernière année du siège de la ville. Il est à la fois témoin et acteur et grâce à lui nous redécouvrons la légende. C’est un récit destiné aux jeunes lecteurs d’une grande qualité, écrit au plus près du texte d’Homère et … les adultes peuvent plonger à nouveau dans ce formidable récit sans bouder leur plaisir.

  • DANS LA NUIT BRUNE
  • Agnès DESARTHE
  • Editions de l’Olivier
  • 2010
  •  
  • La mort brutale d’Arnaud, l’ami de sa fille, provoque un bouleversement profond chez Jérome. Il ne sait comment aider sa fille, ni que faire de son propre passé d’enfant trouvé. Le désespoir de sa fille est un déclencheur des interrogations de Jérome sur la fonction de père, la filiation, le sens de la vie, sur ses manques, ses hésitations, ses erreurs. La narration nous entraine dans une histoire complexe qui éclaire peu à peu le personnage principal toujours hanté par sa prime enfance. Un roman attachant.

  • D'ACIER
  • Silvia AVALLONE
  • Editions Liana Lévi
  • 2010
  •  
  • L’Italie aujourd’hui dans la ville de Piombino, face à l’île d’Elbe…La ville industrielle où l’on fabrique l’acier est dominée par le haut-fourneau AF 04 qui ne s’arrête jamais…Avenue Stalingrad vivent les familles et les adolescents. Porteurs d’une formidable énergie, dans le nouvel environnement politique et syndical de l’Italie de Berlusconi, ils vivent et résistent, mal parfois, au délitement.

  • SUKKWAN ISLAND
  • David VANN
  • Edition Gallmeister - Nature Writing
  • 2010
  •  
  • Jim emmène son fils Roy, 13 ans, pour un an sur une île du sud-est de l’Alaska. Ils vivront là l’Aventure telle que l’a imaginée Jim…Les lieux sont beaux, grandioses, la vie sauvage y est encore intacte mais rapidement la cohabitation tourne au drame. On pourrait penser au début du roman que les conditions difficiles de vie mèneront à une catastrophe (un ours très vite détruit les réserves de nourriture) mais cela serait trop simple, trop « naturel ». Les causes du drame sont bien plus perverses, et le récit de cette aventure nous entraine dans une véritable tragédie.

  • ROSA CANDIDA
  • Audur Ava OLAFSDOTTIR
  • Editions Zulma
  • 2011
  •  
  • Arnljotur quitte son vieux père et son enfance avec 2 boutures d’une rose rare dans son sac à dos. 2000 km plus loin il devient le jardinier restaurateur d’une très ancienne roseraie d’une abbaye où poussait, il y a longtemps la Rosa Candida. Observer, soigner, protéger l’occupent tout entier jusqu’au jour où Anna et leur fille née d’une demi nuit d’amour dans une serre le rejoignent. Commencent alors d’autres découvertes dans lesquelles il s’implique autant que dans son amour pour les roses. Un récit lumineux sur l’apprentissage de la vie par un personnage candide, tendre, sincère que l’on pourrait trouver naïf et avec lequel on se prend à rêver.

  • UNE LANGUE VENUE D'AILLEURS
  • Akira MIZUBAYASHI
  • Editions Gallimard
  • 2011
  •  
  • Pourquoi et comment un Japonais qui apprend le français tombe amoureux de la langue « qui vient d’ailleurs »… C’est une autobiographie singulière, très plaisante à lire qui explique tout un parcours de vie axé sur l’ouverture à une autre culture dans un pays plutôt fermé sur lui même. Un récit enjoué et passionnant, à lire, vraiment.

  • LE POIDS DU PAPILLON
  • Erri De LUCCA
  • Gallimard
  • 2011
  •  
  • Ce récit est une nouvelle au style dépouillé qui raconte l’ultime rencontre de deux solitaires, dominateurs et sûrs jusque là de leurs forces… Un beau texte aussi clair que le ciel des Alpes par beau temps.

SELECTION DU CLUB LECTURE SAISON 2010 / 2011

  • Voyager à Besançon et alentours
  •  
  • EN VADROUILLE AUTOUR DE BESANÇON
  • Sylvie DEBRAS
  • Editions Mille et un chemins
  •  
  • C’est un petit guide bien pratique qui propose 20 jolies balades à Besançon et aux alentours. Des chemins de randonnée de Bregille à d’autres parcours à peine plus éloignés il s’adresse aux marcheurs occasionnels et aux sportifs. On peut y trouver son bonheur facilement !

  • Voyager dans le temps...
  •  
  • L'ALIENISTE
  • J.M Machado de Assis
  • Editions Métailié 2005
  •  
  • Revenu au Brésil après ses études, Simon Bacamarte, aliéniste diplômé ouvre La Maison Verte à Itaguaï pour y enfermer les …aliénés… C’est une nouvelle décapante sur la frontière entre raison et folie, sur la science utilisée sans raison, sur les liens entre science et politique dans un petit texte ciselé de 70 pages, écrit en 1881. Une véritable histoire de fous !

  • Voyager en pays lointains...
  •  
  • LA QUARANTAINE
  • JMG Le Clézio
  • Gallimard 1995
  •  
  • Dans les années 1980, le petit fils de Jacques part sur les traces de son grand-père et de son oncle Léon « le disparu » qui en 1891 sont retournés sur l’île Maurice, berceau de leur famille. Mais sur l’île de Plate où ils sont retenus en quarantaine, leurs chemins se séparent. Pourquoi ? Comment ?
    « Que reste-t-il des émotions, des rêves, des désirs quand on disparaît ? » c’est ce fil ténu et essentiel que le narrateur met au jour dans un récit qui palpite sous les vibrations de l’océan, l’éclat du soleil et la beauté des vers d’Arthur Rimbaud.

  • Voyager en pays lointains...
  •  
  • CONTOUR DU JOUR QUI VIENT
  • Léonora Miano
  • Plon 2006
  •  
  • A 9 ans, Musango après la mort de son père est reniée par sa mère et se retrouve à la rue. Elle erre dans la capitale d’un pays africain dévasté par la guerre civile où le peuple sacrifie ses enfants et son avenir. Elle devient une « aide » dans une maison de prostituées en attente d’un départ pour l’Europe et après 3 années elle part à la recherche de sa mère qui est restée malgré tout son seul point de repère…
    Un beau récit qui décrit à la fois la détresse extrême des enfants en perdition mais aussi leur pouvoir de résistance...

  • Voyager en pays lointains...
  •  
  • ULYSSE FROM BAGDAD
  • Eric Emmanuel Schmitt
  • Livre de poche 2008
  •  
  • Histoire de l’irakien Saad Saad qui quitte Bagdad après la chute de Saddam Hussein quand la présence américaine salvatrice dans un premier temps devient meurtrière. L’objectif de Saad Saad est l’Angleterre, en souvenir des livres d’Agatha Christie cachés par son père quand ils étaient interdits…Contrairement à Ulysse, Saad Saad ne reviendra pas au point de départ après son long périple à travers l’Europe. Il veut bâtir une autre vie, un autre avenir après cette expérience où le voyage ne lui a fait connaître que les nouvelles conditions de vie du XXIe siècle des émigrés de la misère et de la guerre.

  • Pour les adolescents, une TRILOGIE inventive et original... LE CHAOS EN MARCHE
  •  
  • Tome 1 : LA VOIX DU COUTEAU
  • Patrick Ness
  • Gallimard jeunesse 2009/2010
  •  
  • Le marais de Prentissville est « le seul endroit où on peut s’isoler un minimum de tout le Bruit que les hommes répandent hors d’eux-mêmes », c’est aussi le seul endroit où l’on peut trouver un chemin qui va mener Todd Hewitt vers Viola, l’amour, la liberté, l’espoir… Todd est maladroit souvent, observateur toujours, ouvert à tous les signes et les Bruits et les silences de la vie, courageux, il court encore et encore pour échapper à la haine, à l’embrigadement, à la mort.
    Le récit est particulièrement vif et alerte, les héros sympathiques vivent dans un monde nouveau où les mots ont changé, où la communication a changé, où les lois des sociétés ont changé mais où l’innocence et l’amour restent des valeurs qui sauvent les hommes...

  •  
  • Tome 2 : LE CERCLE ET LA FLÊCHE
  • Patrick Ness
  • Gallimard jeunesse 2009/2010
  •  
  • Nouvelles aventures pour Todd et Viola, le lecteur doit accepter une autre vision du monde, une nouvelle atmosphère plus lourde et pesante où les deux lunes n’ont plus tout à fait le même éclat : L’histoire se fige dans un lieu central : New Printissville. Todd et Viola, séparés, ne peuvent résister à l’embrigadement et perdant leur dynamisme et leur force deviennent les instruments des deux puissances maléfiques qui se font face : La Cercle et La Flèche.
    Les deux héros et le lecteur sont pris au piège dans un monde statique, manipulé, assombri. Soumis aux circonstances, confrontés à la survie, animés par l’unique idée de se retrouver, Todd et Viola perdent leur innocence et vieillissent.
    Mais les vaisseaux du peuple de Viola sont proches...

  •  
  • Tome 3 : LA GUERRE DU BRUIT
  • Patrick Ness
  • Gallimard jeunesse 2009/2010
  •  
  • Une histoire particulièrement tourmentée et foisonnante pour ce troisième tome…c’est la guerre entre les hommes et les Spackle, guerre totale où tous les coups sont permis. Nous retrouvons Le Maire et Mrs Coyle ( le Cercle et la Flèche), fidèles à eux-mêmes , profitant du chaos pour obtenir le pouvoir. Les Spackle, préparés minutieusement au combat pour exterminer les hommes. Simone et Bradley sont de nouveaux venus dans ce monde déchiré, émissaires du peuple de Viola, en attente d’un Nouveau Monde.
    Le récit est une succession haletante de batailles et de tentatives de retour à la paix où les surprises, les ruses et les imprévus sont nombreux. Le monde est devenu d’une incroyable complexité pour Todd et Viola .L’un est manipulé et dépossédé de ses pensées et peut-être de son amour…l’autre, blessée par le bracelet souffre dans sa chair et dépérit…ce sont pourtant eux les artisans de la Paix, mais le chemin est long et le prix à payer quelques fois bien lourd…

  •  
  • LES EXILÉS DE LA MÉMOIRE, LA DERNIÈRE HEURE, LA FÊTE DE L'OURS
  • Jordi Soler
  • Editions Belfond 2007-2008-2011
  •  
  • 1-Jordi Soler part sur les traces de son grand-père Arcadi, républicain espagnol exilé avec beaucoup d’autres au Mexique. Il raconte la Retirada, les mois passés au camp d’Argelès –sur- Mer, l’installation au Mexique.
    2-La vie à la Portuguesa, plantation de café dans la forêt tropicale où les républicains espagnols ont tenté de reconstruire leurs vies avec leurs familles et où est né Soler.
    3-Retour dans les Pyrénées sur les traces d’Oriol, le frère d’Arcadi, dont la famille avait perdu la trace en 1939…
    Ces trois récits mêlent réalité et fiction. L’auteur creuse dans un passé mouvementé : guerre d’Espagne, défaite, camps, exil, désillusions, espoirs, pour des hommes et leurs familles aux destins difficiles mais acharnés à vivre. C’est une longue histoire attachante, truculente, pleine d’humanité où le petit-fils découvre une mémoire oubliée dont il est l’héritier.

  •  
  • LES MILLES ET UNS JOURS DES CUEVAS
  • Jean Manuel Florensa
  • Albin Michel 2011
  •  
  • Antonio Cuevas est un paysan de Camas village proche de Séville, analphabète, adolescent, il est républicain et anarchiste quand éclate le putsch de Franco…Régis, son petit fils français le rejoint à Barcelone pour les grandes vacances afin de connaître son histoire occultée par la famille …
    C’est un nouveau récit sur la guerre d’Espagne dont s’empare la troisième génération (c’est le cas aussi de Javier Cercas et Jordi Soler), celle des petits fils qui s’interroge sur les silences de leurs pères et de l’Histoire officielle pour retrouver leurs racines.

  • Pour adolescents
  •  
  • SÉLÉNIE DES TERRES MORTES "LA VILLE SANS NOM"
  • Philippe Teissier
  • Oskar fantasy 2010
  •  
  • Sélénie, à peine sortie de l’enfance vit dans la « Ville sans nom » dominée par le Seigneur Sombre qui a pris le pouvoir depuis longtemps déjà grâce aux hommes corrompus, lâches, avides, habités par le mal. Le jour où elle assiste au défilé qui lui permettra de voir le Maréchal qui un soir l’a sauvée, elle provoque un incident et doit fuir les milices, les Corrupteurs, les Inquisiteurs qui font régner la terreur…Commence alors une fuite éperdue dans ce monde désespéré et peu à peu Sélénie découvre le chemin qui la mènera hors de la Ville ainsi que son rôle dans le combat déjà commencé contre les forces du mal. Très vite le récit découvre dans ces lieux terrifiants et sombres la présence d’êtres chaleureux, bien cachés dans la ville, souvent amusants mais prêts à en découdre.

  • Pour adolescents
  •  
  • TOKYO NE DORT JAMAIS
  • Anne Calmels
  • Flammarion 2010
  •  
  • Plongée réussie dans le milieu yakusa et ses combats avec la pègre chinoise à Tokyo. Toshi, qui s’est aventuré volontairement dans ce milieu découvre ses compagnons d’armes et les codes des mafieux. Avec eux il parcourt Tokyo la nuit, fréquente les bars où il rencontre Jade, se bat avec les Chinois concurrents, subit aussi leur violence mais garde de la distance par rapport à ce qu’on lui fait faire et réfléchit…
    C’est suffisamment réaliste pour que l’on croit à l’intrigue mais sans complaisance excessive pour la violence. Un bon petit polar pour jeune lecteur.

  •  
  • ANATOMIE D'UN INSTANT
  • Javier Cercas
  • Actes Sud 2010
  •  
  • 23 février 1981 en Espagne , coup d’état militaire … Dans les premières pages de son livre J.Cercas explique qu’il a d’abord écrit un roman en 2006 sur cet événement , mais il s’aperçoit qu’il a fait fausse route et reprend son travail : «… je compris aussi que, bien qu’écrivain de fictions, je tenais pour une fois à la réalité plus qu’à la fiction… en fait, rien de ce que j’aurais pu imaginer sur le 23 février ne me touchait ni ne m’exaltait autant et ne pouvait se montrer plus complexe et plus éloquent que la réalité pure du 23 février ».
    Un récit remarquable sur cet événement pendant les années de transition de l’Espagne franquiste vers la démocratie. Un grand plaisir de lecture et une formidable démonstration des pouvoirs de l’écriture qui transforme le récit érudit d’une histoire complexe, en un texte éclairant, compréhensible, passionnant.

  •  
  • NAISSANCE D'UN PONT
  • Maylis de Kérangal
  • Editions Verticales 2010
  •  
  • Le récit de la construction d’un pont suspendu entre une ville imaginaire de Californie et l’autre rive où commence la forêt encore mystérieuse…les hommes accourus de tous les coins du pays vivent une aventure commune mais chacun apporte son histoire. C’est vers chacune d’elles que nous mène ce texte avec rythme et méthode.
    Un roman surprenant, à découvrir.

  •  
  • LES INSURRECTIONS SINGULIÈRES
  • J. Benameur
  • Actes Sud 2010
  •  
  • Rupture sentimentale, insatisfaction, perte de son travail, tout part à vau l’eau pour Antoine. La rencontre de Marcel, un amoureux des livres, permet à Antoine de plonger dans un autre univers concrétisé par un séjour au Brésil à la rencontre des nouveaux ouvriers de son usine délocalisée. Un beau roman au style incisif sur la renaissance d’un homme en phase avec le monde.
    Jeanne Benameur sera présente le jeudi 14 avril à 20 h 30 à la librairie « Les Sandales d’Empédocle », 95 Grande Rue à l’occasion de la parution de ce nouveau roman.

  • Pour adolescents
  •  
  • LE PUIT DES ÂMES
  • C. Léourier
  • Bayard Jeunesse 2010
  •  
  • Gald et Finn, les deux frères, vivent heureux dans le village d’Atil situé dans l’un des quatre royaumes. Quand Henwen, la vieille femme aux pouvoirs mystérieux meurt, les événements s’emballent. En même temps que les sages confient les cendres d’Henwen à Finn pour les jeter dans le Puits des âmes afin qu’elle migre dans un autre corps, le village est détruit par les guerriers noirs. L’Harmonie est rompue …Pour Gald commence alors la longue quête du Puits des âmes en terre inconnue et la lutte contre Agman et ses terribles guerriers sans visage. Lieux étranges, personnages surprenants, batailles, amours, objets magiques, quête de l’harmonie pour les autres et pour soi. Gald n’est pas un héros parfait, il hésite, doute, aime même s’il mène sa quête et sa guerre sans faillir.

  • Pour adolescents
  •  
  • DE L'AUTRE CÔTÉ DE L'ÎLE
  • Allegra Goodman
  • Édition Thierry Magnier 2009
  •  
  • Après le réchauffement climatique et le Déluge, le monde est constitué de nombreuses îles. Sur l’île 365 de la Mer Tranquille règne en dictateur la Mère Nourricière, une ancienne institutrice… C’est là qu’Honor ,10 ans, et ses parents emménagent.
    Avec son petit frère elle découvre toute l’ampleur de cette dictature tranquille fondée sur la peur des phénomènes naturels. Ses parents, Résistants, déchireront le ciel artificiel qui recouvrait l’île en attaquant la Station météorologique qui produisait aussi les levers et les couchers de soleil…
    C’est un récit surprenant où des institutrices souriantes enseignent de faux savoirs avec des livres, des cartes, des films trafiqués, où le vent , les tempêtes, les couleurs du ciel sont des ennemis, où les parents se conduisent parfois comme des gamins sous l’œil inquiet des enfants...

  • Pierre, du Club lecture, a lu pour vous...
  •  
  • GALADIO
  • Didier Daeninckx
  • Gallimard 2010
  •  
  • Ulrich/Galadio est le fruit des amours d’une allemande et d’un soldat africain de l’armée française d’occupation à la fin de la guerre 14/18. A l’avènement du nazisme Galadio est victime d’interdits et d’humiliations puisqu’il n’est pas de « race pure ». Arrêté, il est ensuite embauché comme figurant dans des films de propagande. Surveillé il est sans contact avec l’extérieur. Il réussit cependant à s’échapper, traverse la France et gagne l’Afrique puis le village d’origine de son père où vit encore son oncle. Ce dernier lui révélera le sort de son père. A la fin de la guerre, Galadio revient en Allemagne où tout est détruit. Sa mère, déportée, est morte. J’ai trouvé que l’auteur est vraiment orienté vers une critique sociale et politique.

  • Sélection ados...
  •  
  • MON AMIE, SOPHIE SCHOLL
  • Paule du Bouchet
  • Gallimard Scripto 2009
  •  
  • Du 15 février 1943 au 18 mai 1943 en Allemagne. Elisa écrit son journal et raconte l’histoire de son amie et son frère Sophie et Hans Scholl fondateurs du mouvement de résistance étudiant « La rose blanche ».
    C’est un récit précis sur l’histoire vraie de ce mouvement par un personnage témoin qui rend bien compte des peurs, des doutes, des révoltes de ces jeunes allemands opposants au régime nazi. Un récit attachant, émouvant, accessible.

  • Sélection ados...
  •  
  • LE SHOGUN DE L'OMBRE
  • Jérome Noirez
  • Gulf Stream Editeur 2009
  •  
  • Une enquête policière rondement menée par un homme sage et droit, sans arme ; de jeunes assistants fidèles aux valeurs des samouraïs et qui apprennent aussi la peur, l’amitié, l’amour ; une description précise, détaillée et plaisante du Japon du XVème siècle ; une histoire sombre à souhait aux péripéties surprenantes et inattendues …Tout cela fait de ce livre un très bon moment de lecture.

  •  
  • PURGE
  • Sofi Oksanen
  • Stock 2010. Prix Fémina étranger 2010
  •  
  • Estonie. 1936-1992. Aliide est une vieille femme qui vit enfermée dans sa ferme , se méfiant de tout et de tous jusqu’au jour où elle découvre Zara, victime d’un réseau mafieux de prostitution, dans son jardin…La plus âgée reconnaît en Zara ses anciennes terreurs mais aussi les secrets de famille enfouis . Ces deux vies sont étroitement dépendantes de l’histoire d’un petit pays soumis aux occupations allemandes et soviétiques dans lequel il a bien fallu survivre…Un récit âpre et fascinant.

  •  
  • LE FEU DES ORIGINES
  • Emmanuel Dongala
  • Le serpent à plumes 2002
  •  
  • Un personnage de légende pour traverser l’histoire du Congo, de la colonisation à l’indépendance. Mandala Mankunku , l’enfant aux yeux verts, né dans les palmes, est aussi « celui qui défie les puissants » . Avide de connaissances et sûr de sa force, il passe son enfance dans le village de ses ancêtres jusqu’à l’arrivée de l’homme blanc …chasseur, forgeron, sculpteur Mandala part en ville et devient conducteur du train, acteur et spectateur de « la mise en valeur » du pays. Il découvre alors le véritable visage de la colonisation ; Le choix de l’auteur de ce personnage de légende permet au lecteur de saisir la richesse de la tradition, des connaissances, des mythes d’une Afrique ravagée. Il montre le lent cheminement vers la compréhension de la situation puis son dépassement.

  •  
  • OÙ J'AI LAISSE MON ÂME
  • Jérome Ferrari
  • Actes Sud 2010
  •  
  • 1957. 3 jours à Alger. Degorce, déporté à Buchenwald à la fin de la seconde guerre a rencontré Andréani en Indochine où ils ont été faits prisonniers. En Algérie , Andréani assume son rôle de tortionnaire alors que Degorce est en plein désarroi…C’est à lui qu’Andréani s’adresse dans un monologue qui met en scène leurs activités …certitude de l’un et incertitude de l’autre sont l’image peut-être du même désespoir...

  •  
  • CRONOS
  • Linda Lê
  • Edition Bourgois 2010
  •  
  • Dans une dictature violente et sauvage la voix d’Una s’élève, isolée puis déterminée, dans les quelques lettres qu’elle réussit à faire parvenir à son frère exilé. « J’aime …que les livres soient des brasiers » dit Linda Lê, c’est bien le cas de ce récit âpre et rageur. Sous la forme d’une fable politique l’auteur décrit les mécanismes de toute dictature et les formes de résistance qu’inévitablement elle engendre.

  •  
  • CENT SEIZE CHINOIS ET QUELQUES
  • Thomas Heams-Ogus
  • Edition Seuil 2010
  •  
  • C’est un premier roman sur une histoire que l’on découvre, incrédule : le pouvoir fasciste italien a cru nécessaire en mai 1942 d’interner les Chinois d’Italie en tant que ressortissants d’une nation ennemie… ils seront cent seize, regroupés à Isola Del Gran Sasso dans les Abruzzes. L’auteur fait revivre le quotidien de ces hommes dans des lieux construits bien avant leur arrivée et qui ont servi aussi à l’internement des juifs puis des tziganes … Comment vivre et comprendre cette logique d’enfermement alors qu’ils avaient parcouru tant de kilomètres pour venir de Chine jusqu’à ce monde qu’ils croyaient meilleur ? Un beau texte sur les humbles, oubliés de l’Histoire.

  •  
  • PARLE LEUR DE BATAILLES, DE ROIS ET D'ÉLÉPHANTS
  • Mathias Enard
  • Edition Actes Sud 2010
  •  
  • Le titre seul donne envie de partir…et il ne déçoit pas ! Michel -Ange rejoint Constantinople en 1506 pour concevoir un pont sur le Bosphore…L’homme de la renaissance italienne découvre alors une ville riche, étrange et fascinante. Il lui faut aussi comprendre ce nouveau monde et s’en imprégner pour rêver, imaginer, concevoir le pont idéal…Avec Michel-Ange le lecteur voyage dans un monde chatoyant et découvre aussi le travail de la création artistique...

  •  
  • LA HUITIÈME VIBRATION
  • Carlo Lucarelli
  • Edition Métaillé 2010
  •  
  • C’est un roman foisonnant sur l’aventure coloniale de l’Italie en Erythrée à la fin du XIX siècle jusqu’à la bataille d’Adoua, première défaite d’une armée européenne écrasée par les troupes du Négus. Le texte nous plonge dans la vie quotidienne de la colonie : espoirs, amours, meurtres, corruption, rêves, aventures… Les personnages sont attachants et l’on découvre une réalité historique précise peu connue.

  • Un documentaire sur Besançon...
  •  
  • BESANÇON, DES ORIGINES À NOS JOURS
  • Georges Bidalot
  • Presses du belvédère 2009
  •  
  • Le livre précise dans le sous-titre ses objectifs « Histoire politique et économique d’une ville ». Il retrace en effet l’histoire de Besançon d’une manière claire et synthétique sans être réductrice. On y découvre les grandes lignes directrices de l’évolution de la ville partagée entre un repli sur soi favorisé par le site et le besoin de changements liés à l’évolution de la société selon les époques.
    Un livre accessible, agréable à lire qui apporte de bien nombreuses informations sur l’essentiel.

  • Les grands espaces vus par un homme d'exception.
  •  
  • THÉODORE MONOD, ARCHIVES D'UNE VIE
  • Sous la direction de Mauricette Berne et Amboise Monod
  • Chêne 2010
  •  
  • C’est un beau livre, un peu cher, que l’on peut sûrement trouver en bibliothèque : l’histoire de T.Monod, le chercheur né en 1902, mort en 2000. Documents, lettres, dessins, photos, textes de voyages, objets, citations, explications claires et synthétiques permettent d’approcher le travail, l’engagement et la vie d’un homme singulier et remarquable. Un bel ouvrage !

  •  
  • LABYRINTHE DE MIROIRS
  • W. Bayer
  • Rivages 1997
  •  
  • Un flic intègre et psychologue, une gentille jeune fille névrosée, belle, intelligente, artiste, une sale affaire de meurtre tortueuse à souhait liée à une grosse fortune, la mise en cause de certains flics, des doutes sur une enquête menée 9 ans auparavant …et un vrai labyrinthe de miroirs où se joue un drame familial … C’est complexe en apparence, cela se lit sans problème, les méchants sont arrêtés mais... les vertueux pas forcément récompensés !!!!

  •  
  • DES MYRTILLES DANS LA YOURTE
  • Sarah Dars
  • Piquier 2009
  •  
  • La Mongolie d’aujourd’hui se voue aussi au tourisme ; les chasseurs américains pris en charge à Oulan Bator ne prennent guère en compte les croyances, les superstitions, et lieux sacrés mongols, l’un d’eux est retrouvé mort dans la steppe … ; Yésügei personnage truculent mène l’enquête . C’est un livre plaisant et un beau voyage.

  •  
  • VENDETTA
  • R.J.Ellory
  • Sonatine 2009
  •  
  • L’histoire de Cosa nostra aux Etats Unis de 1950 à 2003 par l’un de ses membres, Ernesto Perez. A 70 ans il se constitue prisonnier du FBI suite à l’enlèvement de la fille du gouverneur de Louisiane. Il révèlera où se trouve la fille quand il aura raconté cette histoire qui est aussi la sienne à Hartmann le policier …Les vies de ces deux hommes se répondent au delà de leurs différences d’une part et d’autre part le truand est particulièrement inventif, implacable, « double », parfait dans la protection de sa famille et le meilleur tueur du moment …Un récit vraiment prenant et surprenant.

  • Un dernier titre enfin pour les adolescents mais... un lecteur adulte y prendra plaisir aussi !
  •  
  • LE MORT DU NOYER
  • Claire Mazard
  • Seuil 2010
  •  
  • Un mort nu et inconnu de tous sous un superbe noyer très ancien, une maison de retraite qui accepte les toutous des pensionnaires tous plus alertes les uns que les autres, un commissaire bougon excédé par tout, qui patauge dans les méandres d’une enquête particulièrement compliquée …Les suspects sont nombreux, les pistes multiples, les témoins taiseux ou envahissants dans une région de montagnes que les uns trouvent magnifique et les autres angoissante … Un roman policier agréable à lire où l’on suit pas à pas le commissaire et son adjointe dans leurs recherches et leur travail, c’est intrigant, plaisant, bien mené . Mais surtout, si l’art du roman policier est de piéger le lecteur, c’est parfaitement réussi, il ne peut qu’être ébahi par les deux dernières pages !!!